Logiciel pour véhicules autonomes tout-terrain : la DARPA sollicite Intel

Avant de pouvoir construire des engins, chaque élément et fonctionnalité doivent subir des tests. Pour les véhicules autonomes tout-terrain, la DARPA compte sur Intel pour mettre au point un logiciel de simulation.

Le projet de logiciel de la DARPA

La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) se charge de la recherche et du développement technologique pour l’armée américaine. La DARPA prévoit d’étudier de nouveaux moyens d’améliorer les véhicules de combat autonomes. Dans le projet RACER, la DARPA construit des tout-terrain avec la faculté de se mouvoir à la vitesse des engins dotés d’une équipe. Le programme RACER-Sim intègre ce grand projet. Dans ce volet, l’entreprise propose à Intel de créer des outils de simulation.

L’objectif vise à permettre aux machines tout-terrain de se déplacer dans les conditions les plus difficiles. La plateforme informatique servira à représenter les différents types de trajets en très mauvais état, où les véhicules passent en général. Intel Labs, le Computer Vision Center de Barcelone et l’Université du Texas à Austin collaboreront pour créer le simulateur. Le défi consiste à voir circuler les robots, peu importe le relief.

La conception des caméras ordinaires et les capteurs lidars permettent uniquement des prises dans des conditions communes, comme les autoroutes et les routes. Les véhicules audiovisuels et autonomes doivent pourtant s’adapter sur des pistes plus compliquées et dangereuses, avec des rochers ou de denses végétations.

Le procédé d’Intel

Jusqu’en 2024, la mission d’Intel se focalisera sur l’accélération du procédé de création de ces véhicules autonomes tout-terrain. La mise en place des plateformes dédiées aux simulateurs constitue la première étape du travail de l’Intel. La fabrication de nouveaux outils s’exécutera en parallèle. Ces appareils serviront à produire des cartes qui reprennent les aspects des parcours dans les zones hors des sentiers battus.

Intel se chargera ensuite de l’implantation de nouveaux algorithmes, sans intervention de machines. Cette stratégie vise à limiter le budget nécessaire à la réalisation du projet. Le temps d’intervention diminue également, sans préparation des robots.

Les technologies autonomes pour les militaires américains demeurent au cœur des efforts du Pentagone. Des recherches et des travaux s’enchaînent depuis des années pour le développement des fonctionnalités sans pilotes des navires sous-marins, des avions de chasse, des drones. La progression se heurte toutefois aux menaces liées à la cybersécurité. Un autre grand challenge de chaque jour de maniement se trouve également dans la sécurité des divers systèmes.

Conclusion

La DARPA continue à creuser dans le domaine des véhicules autonomes pour améliorer les performances de l’armée américaine. Les engins tout-terrain occupent une place particulière, les deux prochaines années. Intel, connu pour son expérience dans le monde de l’informatique reçoit la mission de créer le logiciel de simulation.

Laissez un avis post

Laisser un commentaire