Nouveautés

TikTok : une mise à jour de sécurité pour essayer de mettre fin aux défis dangereux

tiktok

Ces derniers temps, de dangereux « défis » viraux ont été au cœur de la tendance sur TikTok. Certains d’entre eux pouvaient entraîner des blessures graves ou même la mort comme c’était le cas du défi black-out qui a poussé les régulateurs italiens à prendre des mesures contre le réseau social. L’application a depuis hérité d’une mauvaise réputation. Plus récemment, la plateforme a fait les gros titres à cause des challenges qui ont incité les élèves à agresser les enseignants et à détruire les biens de l’école.

Jusqu’à aujourd’hui, TikTok a toujours laissé entendre qu’il n’était aucunement impliqué dans les défis viraux. En octobre 2021, l’entreprise a nié le fait que le défi « gifler un enseignant » était une tendance TikTok. Le groupe a ensuite affirmé n’avoir trouvé aucune preuve d’un défi impliquant une asphyxie sur sa plateforme suite à la mort d’un enfant qui a tenté le défi de la panne d’électricité.

TikTok mène son enquête

L’application a déclaré avoir lancé il y a quelques mois une étude liée à ce sujet. L’enquête a été menée auprès de plus de 10 000 adolescents, parents et enseignants d’Argentine, d’Australie, du Brésil, d’Allemagne, d’Italie, d’Indonésie, du Mexique, du Royaume-Uni, des États-Unis et Vietnam. Pour mener à bien ses recherches, la plateforme a travaillé en étroite collaboration avec de nombreux organismes et experts en sécurité et développement sain des adolescents.

Le rapport montre des données qui méritent d’être examinées, car elles prouvent à quel point les médias sociaux peuvent être un terrain favorable pour le contenu préjudiciable comme ledits défis viraux. Ils peuvent présenter des risques face au développement psychologique des jeunes qui sont aujourd’hui très nombreux à s’en servir.

Des initiatives assez ordinaires

« Maintenant, on se concentre beaucoup sur les comportements des adolescents – parce que ces centres de jugement sont à nouveau révisés en vue d’une prise de décision et d’une réflexion plus complexe à l’avenir. » a expliqué le Dr Graham, pédopsychiatre clinicien spécialisé dans le développement sain des adolescents.

TikTok a annoncé qu’il ajoutait une nouvelle section dédiée aux canulars et aux défis à son centre de sécurité. La société compte aussi réviser une partie du langage utilisé dans ses étiquettes d’avertissement qui apparaissent lorsque les gens recherchent des canulars liés au suicide ou à l’automutilation. Elle compte donc modérer le contenu à partir de maintenant.

Toutefois, face à la gravité de la situation, les changements apportés ne règlent pas efficacement et définitivement le problème.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top