Gaming

PS5 : Sony annonce la pénurie en 2022

Depuis sa sortie vers fin 2020, la Playstation 5 souffre d’importantes ruptures de stocks presque partout dans le monde, et la situation ne semble guère s’améliorer. En effet, Sony annonce déjà que cette pénurie de sa console de dernière génération se poursuivra en 2022. Il faudra alors se préparer à encore galérer pour dénicher la précieuse console.

La pénurie se poursuivra en 2022

La PS5 enregistre déjà des ventes très solides avec près de 7,8 millions de consoles vendues jusqu’au premier trimestre 2021. Sony estime même que les ventes pour cette année 2021 devraient atteindre les 14,8 millions de machines. Tout cela démontre à quel point l’appareil est populaire auprès des utilisateurs. D’ailleurs, beaucoup n’ont pas encore réussi à mettre la main sur la précieuse machine.

Néanmoins, le constructeur japonais a également profité de la publication de ces résultats financiers pour annoncer une assez mauvaise nouvelle. Il a en effet affirmé que cette pénurie va encore se maintenir pour l’année 2022, et cela même si la production augmente.

Une demande liée à la Covid moins importante

Malgré les mauvaises nouvelles, Sony a tout de même fait naître une lueur d’espoir. En effet, la firme japonaise a constaté une baisse des demandes liées à la Covid-19. Vers le dernier trimestre 2020, le PlayStation Network enregistrait 114 millions d’abonnés, un chiffre qui a chuté à 109 millions au premier trimestre 2021. La fin du confinement et ainsi du travail à domicile a en effet un gros impact sur les demandes. Ainsi, l’on pourra toujours s’attendre à ce que la situation se stabilise un jour.

Des solutions pour augmenter la production

Il ne suffit toutefois pas que les demandes baissent légèrement pour dire adieu à la pénurie. En effet, la principale cause de cette rupture de stocks est le manque de composants électroniques sur le marché. Sony peut bien envisager de sortir une variante de sa console munie d’un autre processeur, ce qui accélèrerait légèrement la production. Cependant, les puces TSMC utilisées par le géant nippon restent encore saturées, ce qui limitera toujours la capacité de production. Ainsi, pour Sony ainsi que ses concurrents, la pénurie de composants pourrait ne s’arrêter qu’en 2023.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top