« Article précédent : Article suivant : »

Une nouvelle bataille pour Sony : les écrans OLED

Par 21 fév, 2008

Fort de sa victoire dans la guerre du standard HD avec son format BluRay (qui va lui rapporter pendant des années de confortables royalties), Sony a décidé que sa prochaine bataille porterait sur les écrans OLED (Organic Light-mitting Diode, en français DELO pour Diode électroluminescente organique).

La technologie OLED cumule beaucoup d’avantages à savoir :

  • faible consommation électrique
  • meilleur rendu des couleurs (100 % du diagramme NTSC)
  • meilleur contraste (jusqu’à 1.000.000:1)
  • lumière plus diffuse (moins directive) : angle de confort de vision plus étendu
  • minceur et souplesse du support
  • processus de fabrication plus abordable

Le processus de fabrication des écrans OLED est radicalement différent des écrans plats actuels. Le fait d’utiliser des technologies proches des imprimantes à jet d’encre permet d’envisager un coût de production très avantageux, comparé aux LCD ou aux écrans plasma. De plus les OLED émettant directement la lumière, on observe non seulement une diffusion proche de 90° par rapport à la normale de l’écran, mais aussi une meilleure restitution des couleurs. De plus, le noir des OLED est « vrai », c’est-à-dire qu’il correspond à aucune émission de lumière, contrairement aux LCD qui utilisent un rétro-éclairage qui a tendance à filtrer à travers la dalle dans les noirs. Les LCD perdent également la moitié de leur puissance lumineuse à la polarisation de la lumière plus encore 2/3 de leur puissance au passage des filtres de couleur : au final, on perd 5/6 de la puissance lumineuse. En comparaison, la technologie OLED est beaucoup plus économe.

Cette technologie possède aussi quelques inconvénients :

  • Les matériaux organiques des OLED sont sensibles à l’humidité, d’où l’importance des conditions de fabrication et de leur confinement dans l’écran (notamment pour les écrans flexibles).
  • OLED est une technologie propriétaire, détenue par plusieurs sociétés dont Eastman Kodak, ce qui pourrait constituer un frein au développement de la technologie jusqu’à ce que les brevets tombent dans le domaine public.
  • Mais le principal défaut de l’OLED est sa durée de vie (environ 10.000 heures). On estime qu’il faudrait une durée de vie d’environ 50.000 heures pour qu’une dalle OLED puisse jouer le rôle de téléviseur. Cependant, de nouvelles techniques émergent, tout comme les PHOLED, qui utilisent un matériau phosphorescent comme source de lumière, les subtiles différences d’énergies ainsi créées permettent d’atteindre une durée de vie proche de 20.000 heures pour les PHOLED et d’ici quelques temps dépassera les 50.000 heures, ce n’est donc plus qu’une question de temps.

On peut aussi citer d’autres applications possibles de la technologie OLED :

  • Petits écrans souples divers (portables, appareils photo, balladeurs, porte photo…)
  • Écrans plats de plus grande dimension (home-cinéma)
  • Affichage tête haute (head up display ou HUD) à destination des avions ou des voitures,
  • Éclairage d’ambiance
  • Gadgets en tout genre (vêtements lumineux, stylos lumineux, ruban dépliable, etc…)

Sony compte investir plus de 200 millions de dollars pour améliorer les techniques de fabrication des écrans OLED dans le but d’arriver à produire à un prix compétitif des dalles de toutes les tailles, y compris pour les grands téléviseurs.

 

Vous devriez nous suivre sur Twitter ici et rejoindre notre groupe sur Facebook ici.

Mots-clefs :, , , , , , , Catégories : article, high-tech, matériel
Aucun commentaire

Pas encore de commentaire.


Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.