« Article précédent : Article suivant : »

Comment migrer vers WordPress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants… et les autres !

Par 12 déc, 2008

Les blogueurs les plus avertis d’entre vous ne sont pas sans savoir que WordPress a enfin releasé une version majeure estampillée 2.7. Sans jargon technique : une mise à jour importante de WordPress est sortie !

OK pour mettre à jour, mais comment ?

grey Comment migrer vers Wordpress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants... et les autres !
Une mise à jour est disponible… aïe aïe aïe… il faut faire une mise à jour !

Ceux qui savent déjà faire peuvent tout de même lire cet article car il sert également de « cheat sheet », ou autrement dit d’aide-mémoire…

Attention, connaissances pré-requises : utilisation d’un client FTP (+ accès FTP de son blog) et d’un extracteur d’archive du type Winzip, Winrar, 7-Zip (notre petit favori…) et consorts…

Pour les pressés…

A la demande de mes lecteurs, il y a bien entendu une procédure en 3 étapes icon wink Comment migrer vers Wordpress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants... et les autres ! :

  • téléchargez WordPress 2.7 (étape 1 ci-dessous)
  • décompressez le tout sur votre serveur et écrasez tout (étape 2 et 6)
  • installez ! (direct à l’étape 7)

Pour les détails, c’est dans la suite…

1 – Téléchargez WordPress 2.7 en français

Comme je suis gentil, je vous épargne l’effort de faire une recherche. Cliquez simplement ci-dessous :

http://fr.wordpress.org/wordpress-2.7-fr_FR.zip

2 – Extrayez WordPress 2.7

J’espère que cette étape n’est pas un problème pour vous !

Extrayez simplement le fichier wordpress-2.7-fr_FR.zip dans le répertoire (temporaire) de votre choix.

3 – Créez une page de maintenance…

…sans se scier la branche sur laquelle on est assis !

Cette étape est optionnelle mais grandement conseillée.

1. Créez la page de maintenance

Vous pouvez vous inspirer de la page de maintenance de Geekeries que je vous livre ci-dessous en 2 fichiers à télécharger :

http://www.geekeries.com/maintenance/maintenance.html (la page)

http://www.geekeries.com/maintenance/construction.jpg (l’image)

Créez simplement un répertoire « maintenance » à la racine de votre site et chargez-y les 2 fichiers « maintenance.html » et « construction.jpg« .

2. Redirigez ses visiteurs mais garder un accès unique

Créez un fichier « .htaccess » à la racine de votre site pour empêcher tous les visiteurs d’avoir accès à votre blog. Ce fichier doit contenir le texte suivant :

RewriteEngine on
RewriteCond %{REQUEST_URI} !/maintenance/maintenance.html$
RewriteCond %{REQUEST_URI} !/maintenance/construction.jpg$
RewriteCond %{REMOTE_ADDR} !^123.123.123.123
RewriteRule $ /maintenance/maintenance.html [R=302,L]

# BEGIN WordPress
<IfModule mod_rewrite.c>
RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
RewriteCond %{REMOTE_ADDR} ^123.123.123.123
RewriteRule . /index.php [L]
</IfModule>
# END WordPress

Explication :

1 – TOUTES les requêtes (« $ ») SAUF (« ! ») les %{REQUEST_URI} citées, et celles appelées par l’IP %{REMOTE_ADDR} ci-dessus, sont redirigées vers/maintenance/maintenance.html.

2 – SEULES les requêtes appelées par l’IP %{REMOTE_ADDR} sont traitées par le moteur de WordPress.

Modifiez le texte en rouge par votre propre configuration.

  • /maintenance/maintenance.html : le chemin vers votre fichier maintenance.html
  • /maintenance/construction.jpg : le chemin vers votre fichier construction.jpg
  • 123.123.123.123 : votre IP, voir ci-dessous

La première partie du script vous permettra d’être le seul à ne pas être redirigé vers la page de maintenance.

La seconde partie vous permettra d’avoir accès ENTIEREMENT à votre blog après la migration de WordPress.

3. Retrouvez votre IP

Pour retrouver son IP « publique » (celle qui est visible depuis le web quand vous surfez), rendez-vous sur ce site très utile (que vous pouvez ajouter à vos favoris).

http://www.whatismyip.com/

Et insérez-là à la place de « 123.123.123.123″

Attention aux slashes («  ») avant les points sinon vous aurez une erreur. Ne remplacez que les chiffres !

4 – Sauvegardez ses données sur le serveur

Là encore, chacun a sa méthode. Je vous donne la mienne.

  • Connectez-vous au serveur distant de votre blog via un client FTP, la référence, gratuite, est selon moi Filezilla Client, dont je vous donne le lien pour télécharger le programme sur Windows.
  • Créez un répertoire que vous appelez par exemple « backup-wordpress-2.6″ et copiez-y les répertoires suivants :
    • wp-admin
    • wp-includes
    • wp-content
  • Copiez ensuite tous les fichiers à la racine de votre site

Les autres fichiers ne seront pas modifiés par la mise à jour de WordPress.

Idéalement, faites une sauvegarde de votre base de données MySQL, mais c’est optionnel et à faire uniquement si vous avez « bidouillé » dedans…

5 – Désactivez vos plugins et effacez l’ancienne version

Désactivez vos plugins vous évitera les désagréments que j’ai eu à l’étape 8 ! Comme quoi, on peut apprendre de ses erreurs… icon smile Comment migrer vers Wordpress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants... et les autres !

Sinon, a priori, écraser les anciens fichiers suffit mais la documentation officielle le recommande…

Supprimez les répertoires :

  • wp-admin
  • wp-includes

6 – Chargez la nouvelle version sur votre serveur

Si vous avez bien tout effacé à l’étape 5, vous ne devriez PAS avoir de message de confirmation d’écrasement de fichier de ce type-là…

grey Comment migrer vers Wordpress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants... et les autres !

7 – Lancez la mise à jour de WordPress

  • Une fois que tout est en ligne, allez sur la page :

    http://www.votreblog.com/wp-admin/upgrade.php

    et suivez l’unique étape qui est de cliquer sur « Upgrade » !

Note : si vous n’y avez pas accès, vous pouvez toujours supprimer le fichier .htaccess de l’étape 3.

8 – Vérifiez… corrigez

C’est bête à dire mais on doit TOUJOURS, sans exception, vérifier son travail. Même quand on a l’habitude de le faire… SURTOUT quand on a l’habitude de le faire ! icon wink Comment migrer vers Wordpress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants... et les autres !

  • Pour vérifier, essayez d’afficher la page d’accueil de votre blog et de naviguer sur quelques pages.
  • Connectez-vous également à votre interface d’administration. La nouvelle interface de WordPress 2.7 devrait vous éblouir.
  • Réactivez UN PAR UN vos plugins et vérifiez le bon fonctionnement global…

Au secours, ça ne marche pas !

Si, comme moi, vous avez eu une erreur 500 lors de l’affichage de l’interface d’administration et une belle page vide lors de l’affichage de votre blog, alors BRAVO ! c’est qu’un ou plusieurs plugins foutent le bordel… Sinon, allez à l’étape 9.

Il faut donc mettre les mains dans le cambouis… Voici comment j’ai procédé :

  • Supprimez le répertoire entier « wp-content »
  • Copiez de nouveau « wp-content » depuis le répertoire d’installation LOCAL de WordPress

On va restaurer au fur à mesure, petit à petit, les plugins de l’ancienne installation…

  • Rendez-vous sur l’URL http://www.votreblog.com/wp-admin/plugins.php, vous aurez de nouveau accès à l’interface d’administration, tous vos plugins sont désactivés puisque ceux-ci ont été supprimés
  • Puis, côté SERVEUR, restaurez-les UN PAR UN, en copiant un dossier complet (exemple : akismet ou php_speedy_wp) depuis votre répertoire de sauvegarde « backup-wordpress-2.6/wp-content/plugins » vers « wp-content/plugins« .

Astuce pour cette dernière étape : comme sous l’explorateur de Windows et beaucoup d’autres programmes, maintenez la touche MAJ enfoncée pendant que vous glissez-déposez le répertoire vers sa destination pour le DEPLACER.

Une fois que vous avez identifié le ou les plugins fautifs (pour ma part, il s’agissait de php_speedy_wp et de wp-super-cache)…

  • Vous pouvez restaurer votre dossier « themes » de la même façon
  • Activez votre thème
  • Naviguez normalement sur votre blog, diverses erreurs vous demanderont l’activation de plugins additionnels (ou pas). Dans mon cas, l’absence du plugin landing-sites me retournait une belle erreur en lieu et place des billets.

Si tout a marché pour vous, allez à l’étape 9, sinon… bon courage, j’ai fait ce que j’ai pu !

9 – Enlevez la page de maintenance

  • Pour ceci, vous pouvez tout simplement supprimer le fichier .htaccess à la racine de votre site, ou le renommer en .htaccessbak, par exemple.
  • Vous pouvez laisser les fichiers sous le répertoire « maintenance » car ils pourront toujours servir…
  • Supprimez votre répertoire local temporaire.
  • Supprimez votre répertoire de sauvegarde « backup-wordpress-2.6″.

10 – Bloguez !

Vous êtes satisfait de votre migration et de ce tutorial ? Alors parlez de Geekeries ! icon smile Comment migrer vers Wordpress 2.7 en 10 étapes, pour les débutants... et les autres !

Et bloguez bien !

 

Vous devriez nous suivre sur Twitter ici et rejoindre notre groupe sur Facebook ici.

Mots-clefs :, Catégories : article, high-tech, logiciel
Trackbacks & Pingbacks
17 commentaires

Ou plus simple :

- Tu télécharges wordpress 2.7
- Tu le dézippes
- Tu l’upload en écrasant les anciens

Et voila.

Parce que bon faire une page de maintenance et modifier le htaccess… C’est de la perte de temps, à moins d’avoir des milliers de visiteurs dans l’heure.

Nicolas (le 12 décembre 2008)  - #1

Parfaitement Nicolas, je trouve cet article inintérressant vu qu’il donne de mauvais conseils. Des étapes inutile prennent la place des plus importantes.

Ne penses tu pas qu’il faudrait par mesure de sécurité, désactiver tous les plugins puis les réactiver un par un après l’installation comme il est toujours conseillé de le faire ?

Bref la prochaine fois, rédige un article lorsque tu es sur de ce que tu avances pour ne pas induire tes lecteurs en erreurs.

Dimitri (le 12 décembre 2008)  - #2

Perso je reste toujours à jour avec le trunk SVN.

Sympa l’astuce de redirection pour maintenance, merci!

pollux (le 12 décembre 2008)  - #3

@Nicolas Oui ça, c’est le scénario optimiste. Mais mon blog est un indescriptible merdier :)
@Dimitri Je trouve dommage que tu n’apprécies pas la qualité de l’article. Ceci dit, c’est ton avis et je le prends en compte : j’ai édité le billet pour prendre en compte ta remarque, fort judicieuse, concernant la désactivation des plugins.
@pollux De rien !!

Soso (le 12 décembre 2008)  - #4

Que dire ?
Cette article ma aider sans m’aider je dirais =)

Après avoir suivit étape par étape la procédure écrite en news je me suis tapé des erreurs de partout =)

Heureusement que Nicolas a précisé le faite de tout balancé dans le FTP ( ce que je conseil de rajouté dans la news ), car la version 2.7 demande tous les fichiers et non que les 2 dossier stipuler plus haut !

En tout cas, merci pour la news qui ma quand même permis de faire la MAJ dont j’avais une peur bleu lol

TuGaLoCo (le 12 décembre 2008)  - #5

Ha, tu as du rater l’étape « Copiez ensuite tous les fichiers à la racine de votre site ».
Sur tes conseils, je rajoute l’installation en 3 clics :)

Soso (le 12 décembre 2008)  - #6

Pourquoi ne pas utiliser le plugin Maintenance Mode au lieu de s’embêter avec du rewrite ?

par ici : http://sw-guide.de/wordpress/plugins/maintenance-mode/

Mr Xhark (le 16 décembre 2008)  - #7

Ouh là tu te prends la tête toi ;)
Moi je me casse pas la tête, je vire les anciens fichiers, je mets les nouveaux, j’upgrade et c’est parti, cinq minutes de coupure au total, ça va, c’est pas la mort…
De toutes façons, c’est la dernière fois, maintenant, l’upgrade sera automatique! vive wordpress!

Olivier (le 1 janvier 2009)  - #8

Comment tu te casses la tête toi aussi. Suffit juste d’écraser, ça éviter de perdre la config et tu perds pas 5 minutes de visite.

Sur les gros blogs, 5 minutes de visites perdues ça peut être du monde et de l’argent de perdu (oui, le geek est capitaliste :D )

Nicolas (le 1 janvier 2009)  - #9

C’est le commentaire qui revient le plus souvent : c’est trop compliqué ! En effet, c’est pour ça qu’il y a une procédure « pour les pressés » ;)
Personnellement, mon plugin WP Super cache s’est montré assez capricieux.

Soso (le 2 janvier 2009)  - #10

Ecoutez pas les relouds, le net en est que trop rempli ! :D
Merci pour ce billet, j’ai pu installer sans souci et sans interruption de service grâce à vous !
Le plugin WP-Sticky était pas compatible 2.7 à l’heure ou j’ai migré :D

sid (le 3 janvier 2009)  - #11

Pourquoi pas simplement installer
ce plugign qui fait tout ;)

http://wordpress.org/extend/plugins/wordpress-automatic-upgrade/

ArnO (As-map / business Commando) (le 4 janvier 2009)  - #12

Merci pour l’astuce, je ne connaissais pas du tout. Ceci dit, il me semble que les mises à jour de WordPress 2.7 sont automatiques désormais, non ?

Soso (le 4 janvier 2009)  - #13

@ArnO> Parce que WordPress 2.7 le fait tout seul :)

Nicolas (le 4 janvier 2009)  - #14

Merci! Mise à jour 2.7 OK! Encore quelques plugins à mettre à jour et tout rentrera dans l’ordre bientôt…

Tim (le 15 janvier 2009)  - #15

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.