« Article précédent : Article suivant : »

Un moment unique et magique de Street Fighter 3

Par 7 nov, 2007

Petite explication sur le contexte avant que vous ne cliquiez pour voir la vidéo… Il s’agit d’un match de demi-finale entre 2 pointures : Daigo Umehara (Ken) contre Justin Wong (Chun-Li) lors de l’édition 2004 du tournoi Evo qui met en compétition des joueurs du monde entier autour des meilleurs jeux de combat 2D et 3D actuels. En l’occurence, Street Fighter 3, un modèle de précision et d’équilibre.

Pas la peine de vous dire que le skill des compétiteurs a de quoi faire peur. Pour vous en convaincre, cette vidéo mythique du meilleur moment de la compétition (peut-être même toutes compétitions confondues).

Explication :

  • Dernier round, 1 partout.
  • Chun-Li a nettement l’avantage pendant le début du match. Il ne lui reste plus qu’un seul coup à asséner pour terminer Ken.
  • A noter, les coups dans le vide ne sont pas tous faits pour faire peur à l’adversaire, juger de la distance, tenir son adversaire à distance ou une quelconque stratégie. Mais aussi pour charger la barre de Special ou Furie en bas. Car comme on le constate, sitôt qu’elle est pleine, le joueur fait une manip spéciale (à base de demi-tour arrière et quart de cercle avant + pied, je ne me souviens plus de la séquence, si quelqu’un s’en souvient ?) avec une facilité déconcertante, soit dit en passant, pour faire baisser d’un coup l’énergie de son adversaire.
  • Arrive le moment où Ken n’a plus d’énergie pour simplement se protéger. S’il se prend la special de Chun-Li, il perd. S’il se protège, il perd. Et il y a une vingtaine de coups de pied automatiques qui vont déferler sur lui dans les quelques secondes qui vont venir…
  • Une solution existe cependant. Dans Street Fighter 3, il y a la PARADE, qui consiste à taper le joystick en avant AU MOMENT MÊME où on va se prendre le coup. On remarque d’ailleurs que Chun-Li s’en sert pour éviter les Hadoken (boules de feu) de Ken sans perdre d’énergie, ni sauter et se mettre en position de vulnérabilité.
  • Donc, pour terminer son adversaire, Chun-Li utilise son special que l’on peut considérer d’imparable.
  • Le retournement de situation, c’est que Ken tente le tout pour le tout : il va parer, un par un, CHAQUE coup, MANUELLEMENT, avec le timing d’un surhomme. Pieds gauches de Chun-Li, pieds droits…
  • Explosion de la foule en délire…
  • Ayant terminé son exploit, Ken profite du dixième de seconde de vulnérabilité post-special de son adversaire, pour en finir… De la plus belle façon qui soit : avec une facilité déconcertante, le joueur sort le special de Ken (double quart-avant + poing) pour terminer le spectacle dans un final d’une beauté éblouissante.
  • Explosion de la foule redoublée, et standing ovation !

Un exploit surhumain.

Regardez le match entier de nouveau en ayant connaissance de tous ces petits détails… c’est beaucoup mieux avec le son !

 

Vous devriez nous suivre sur Twitter ici et rejoindre notre groupe sur Facebook ici.

Mots-clefs :, Catégories : article, non classé
2 commentaires

Quelle dexterité, c’est vraiment incroyable!!!
Merci pour la description technique Soso, sachant que sans le context on ne se rend pas compte de la complexité et la technicité du combat de ce round entre Daigo Umehara (Ken) et Justin Wong (Chun-Li), sans parler du finish ;) !

M-L (le 7 novembre 2007)  - #1

Si j’ai réussi à faire comprendre l’émotion de ce qui se passe à l’écran, j’ai réussi mon but… ^^

Soso (le 8 novembre 2007)  - #2

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.