Nouveautés

Samsung Exynos 2300 : des fuites sur son nom de code ainsi que ses caractéristiques

Samsung Exynos

Des rapports récents semblent suggérer que Samsung pourrait abandonner ses puces phares Exynos. Le but serait de développer des processeurs entièrement personnalisés pour la série Galaxy S25 en 2025. La société a refusé de nier ou de confirmer ces informations, mais la réalité paraît différente.

Un processeur adoptant un nom de code « Quadra » et un numéro de modèle S5E9935

D’après les récentes rumeurs, le géant du Sud-Coréen travaillerait sur la prochaine génération de sa gamme de SoC Exynos. Un nouveau rapport vient de révéler le nom de code interne de ce prochain chipset phare ainsi que son numéro de modèle.

Selon l’informateur bien connu comme Roland Quandt, ce SoC porterait Quadra comme codename. Il s’agit apparemment du successeur de l’Exynos 2200 baptisée Pamir. Pour rappel, ce dernier équipe les Galaxy S22, S22+ et le Galaxy S22 Ultra. En d’autres termes, le Quadra pourrait officiellement s’appeler l’Exynos 2300. Il faut noter que ses spécifications exactes et ses améliorations par rapport à son aîné restent superflues.

Selon le leaker Shadow_Leak, l’Exynos 2300 existe et a reçu comme numéro de modèle S5E9935. Il utilisera le propre nœud de processus en 3 nm de l’entreprise.

Le prochain Samsung Exynos basé sur un processus de gravure en 3 nm

L’Exynos 2300 sera la première puce de téléphone portable gravée en 3 nm dans le camp Android de Samsung. Bien sûr, ses performances en matière d’efficacité énergétique seront meilleures que celles de son prédécesseur.

Actuellement, il n’y a pas d’informations spécifiques sur le prochain Exynos 2300. Les fuites veulent qu’il utilise le processus de fabrication en 3 nm. De plus, il devrait comporter les derniers cœurs de processeurs ARM et un GPU Xclipse mis à jour sur la nouvelle carte graphique Radeon d’AMD. Le chipset 3 nm devrait être produit en série d’ici la fin de cette année.

Fait intéressant, il y a aussi des rumeurs selon lesquelles Samsung pourrait ne pas se servir des puces Exynos dans ses smartphones phares de la gamme Galaxy S dans les années à venir.

Conclusion

Bien que le 3 nm de Samsung semble assez prometteur, de nombreux analystes du secteur sont d’avis qu’il rivalisera avec le processeur en 5 nm de TSMC. Il peut également prendre le dessus face au seul SoC en 4 nm d’Intel sur le plan de densité et de performances des transistors.

 

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News

To Top