Tech

Pony.ai : la toute première entreprise de véhicules autonomes ayant une licence en taxi en Chine

Pony.ai

Pony.ai compte sur le soutien de Toyota Motor. Cette startup chinoise devient la première société de conduite autonome à recevoir une licence de taxi sur le territoire chinois. En 2021, elle obtenait des droits de facturer les frais de toute exploitation d’un service commercial de robotaxis à Pékin.

Une centaine de voitures autonomes Pony.ai circulant dans les rues de Guangzhou

Pony.ai vient d’obtenir une licence pour exploiter son service de taxi autonome en Chine. Elle se positionne donc la première entreprise à recevoir l’approbation de l’État. Elle pourra ainsi déployer 100 véhicules autonomes dans le district de Nansha à Guangzhou. Cela se tiendra à partir de mai, avant de s’étendre à d’autres parties de la ville.

Cette startup a déclaré que les passagers peuvent appeler et payer directement via l’application de la société. Ce dernier reste fonctionnel à partir de 8 h 30 à 22 h 30. En ce qui concerne les tarifs, ils resteront les mêmes que les prix d’un taxi standard de Guangzhou.

Pony.ai équipera dans un premier temps ces voitures de pilotes de sécurités, mais prévoit de les retirer dans un délai court à intermédiaire. Le porte-parole de Pony.ai a révélé que la société songe à accroître progressivement la taille et la portée de ses services. Elle vise donc d’autres parties de la ville, mais n’a pas précisé où et quand.

La startup veut étendre la portée de son service dans d’autres villes

Pour rappel, l’entreprise a obtenu une autorisation d’utiliser 67 véhicules à Pékin en novembre 2021. Elle met tout en œuvre pour établir une présence aux États-Unis, mais a été compromise à la suite d’un accident d’une de ses voitures en Californie.

Les retours des premiers utilisateurs s’avèrent très positifs. Le service de robotaxis de Pony.ai a en fait enregistré plus de 700 000 trajets, dont 80 % sont des passagers réguliers. « Nous élargirons la portée de nos services pour offrir aux citoyens de Guangzhou une expérience de voyage de haute qualité. Nous établirons la référence de l’industrie pour ce type de service. Nous continuerons donc à mieux diriger la commercialisation des taxis autonomes et des camions robotisés. » Déclare James Peng.

La startup était valorisée à près de 8 milliards d’euros en mars dernier. Elle caresse le projet de se séparer de chauffeurs de tous les véhicules à moyen terme.

Conclusion

Ce service soutenu par la firme Toyota exploitera donc une centaine de voitures autonomes dans la ville de Nansha à Guangzhou. Il débutera à partir de mai, et risque de s’étendre dans d’autres provinces dans un court délai. Pony.ai envisage de commercialiser son service de véhicules autonomes à grande échelle en 2024/2025.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News

To Top