NASA : la mission Lucy semble rencontrer un problème

Le matin du 16 octobre, la NASA a envoyé la sonde spatiale Lucy vers les astéroïdes troyens, notamment ceux qui sont situés sur l’orbite de Jupiter. Atlas V assure la propulsion de l’engin qui a décollé à 23 h 35 (heure France) au départ de Cap Canaveral, en Floride, pour un voyage qui durera 12 ans. Cette mission éponyme a pour but d’aider l’agence spatiale américaine à mieux comprendre la constitution du système solaire.

Pour la première fois depuis toute son existence, la NASA a envoyé un engin fonctionnant à l’énergie solaire dans l’espace. C’est une manière judicieuse d’éviter les contraintes en matière de carburant. Ainsi, le vaisseau pourra librement naviguer autour du soleil pour observer les astéroïdes qui s’y trouvent.

Des défaillances au niveau des panneaux solaires

Le 17 octobre 2121, Lucy se dirigeait vers Jupiter, approvisionné par deux immenses panneaux solaires. Moins de 48 heures après son décollage, l’appareil rencontre un premier problème. Les spécialistes ont remarqué une dysfonction de l’un des deux panneaux solaires. Il parait que celui-ci ne s’est pas correctement verrouillé.

La NASA a publié dans un billet de blog : « Les deux panneaux solaires de Lucy se sont déployés. Ils produisent tous deux de l’énergie et la batterie se recharge. Bien que l’un des panneaux se soit verrouillé, tout porte à croire que le second panneau n’est peut-être pas complètement verrouillé. »

Effectivement, ces panneaux solaires ont été pliés au moment du décollage de la sonde. Ils ont été programmés pour se ployer de manière autonome dès que le vaisseau serait en orbite. Les deux panneaux solaires se sont bel et bien déployés, 91 longues minutes après le décollage. Cependant, le second panneau n’a pas pu verrouiller correctement.

Lire :   En quoi l’impression 3D est-elle écologique ?

La NASA convaincue que le problème sera rapidement réglé

Malgré ce premier obstacle d’un périple de 12 ans, la NASA reste positive. Thomas Zurbuchen, Directeur associé de l’agence pour les sciences, a tweeté dimanche dernier : « La mission Lucy de la NASA est sûre et stable. Les deux panneaux solaires se sont déployés, mais l’un d’eux n’est peut-être pas complètement verrouillé. L’équipe analyse les données pour déterminer les prochaines étapes. Cette équipe a déjà surmonté de nombreux défis et je suis convaincu qu’elle réussira ici aussi. »

Selon lui, la résolution de ce problème déterminera la réussite de cette mission. D’ici là, l’agence spatiale US en saurait un peu plus sur les astéroïdes troyens se trouvant dans l’orbite de Jupiter, notamment les 8 météorites qui n’ont jamais été étudiées auparavant.

Laissez un avis post

Laisser un commentaire