Nouveautés

Le groupe PMI s’engage à bâtir un « monde sans fumée »

iqos

Le groupe Philip Morris International, le leader mondial de l’industrie du tabac, a réaffirmé formellement la semaine dernière auprès de ses actionnaires son objectif de bâtir « un monde sans fumée », et de développer des alternatives crédibles afin d’en terminer à moyen-terme avec la cigarette. Une prise de position radicale qui symbolise la volonté de l’industriel de créer un nouveau modèle économique sans la cigarette.

C’est dans une lettre officielle du comité exécutif de PMI adressée à ses actionnaires, que le groupe a réitéré son objectif (régulièrement évoqué depuis 2016) de « développer, créer scientifiquement et commercialiser avec responsabilité des produits sans fumée qui sont moins nocifs que la cigarette, avec le but de remplacer complètement cette dernière le plus vite possible ».

Un engagement qui s’est déjà en partie concrétisé, à en croire les chiffres présentés par PMI. Le groupe a en effet indiqué qu’en 2019, ses produits de substitution à la cigarette, et notamment son dispositif de tabac à chauffer Iqos, étaient présents dans 52 marchés et représentaient 18,7% du chiffre d’affaires global du groupe, 71% de ses dépenses commerciales et 98% de ses frais de recherche et développement.

En 2020, « sur les 150 millions environ de personnes utilisant régulièrement les produits de la compagnie, 14 millions utilisent déjà l’Iqos, et 9,7 millions d’entre eux ont arrêté de fumer et ont basculé vers ce produit. PMI est activement en train d’accélérer le déclin de l’usage de la cigarette au-delà de ce qui peut être fait par les seules mesures de contrôles du tabagisme traditionnelles. »

Mais la direction de PMI prévient tout de même que « ses efforts pour fournir des alternatives sans fumée qui soient satisfaisantes pour les fumeurs adultes –et pour les convaincre de faire la bascule- ne seront pas suffisants » pour renverser la tendance sans l’aide et l’accompagnement des preneurs de décisions à tous les niveaux, notamment politiques et réglementaires.

L’industriel reconnait « avoir besoin de continuer à gagner la confiance et la coopération active d’un ensemble de responsables, de ses partenaires dans la chaine de distribution aux régulateurs et aux autorités sanitaires » pour pouvoir atteindre ses objectifs en vue d’un « monde sans fumée ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top