Larian Studios : un héros contre la vague des licenciements

Actuellement, l’industrie du jeu vidéo est frappée de plein fouet par une vague massive de licenciements. Sensible à cela, le studio de développement Larian Studios, créateur de Baldur’s Gate III ouvre ses portes à travers un gros recrutement.

Photo of author

Hervé

Publié :

Travailler actuellement dans le monde du jeu vidéo peut être particulièrement stressant. En effet, de nombreux éditeurs tels que Microsoft, Sony et EA viennent de procédés à un énorme sabrage de leurs effectifs. Conséquence, ce sont des milliers de salariés qui se retrouvent sans emploi. Sensible à cette vague de licenciements, Larian Studios ouvre ses portes via un énorme recrutement.

Une véritable catastrophe chez Electronic Arts

Dernièrement, EA s’est joint à Sony et à Microsoft en surfant à son tour sur l’énorme vague de licenciement qui touche actuellement l’industrie du jeu vidéo. C’est à se demander si cela s’arrêtera. Quoi qu’il en soit, depuis la matinée de mercredi 28 février 2024, ce ne sont pas moins de 670 salariés d’EA qui sont sans emploi. Soit près de 5% de l’effectif de l’éditeur.

Des arguments qui tardent à convaincre

Un chiffre catastrophique dans ce bal auquel de nombreux mastodontes participent depuis le début de cette année. Andrew Wilson, PDG de la firme s’est exprimé dans un communiqué apportant des explications quant à ce sinistre choix. Et il faut dire que ça ne passe toujours pas, car le second épisode de ce feuilleton après celui qui avait déjà vu 775 employés mis à la porte il y a un an.

Nous allons également annuler des projets et s’éloigner progressivement du développement de titres avec une propriété intellectuelle sous licence. Selon nous, ça n’aura pas de succès dans notre industrie en évolution. Cette attention accrue nous permet de stimuler la créativité, d’accélérer l’innovation et de multiplier les opportunités plus importantes – y compris notre propriété intellectuelle, nos jeux de sports et nos vastes communautés en ligne – pour offrir le divertissement que les joueurs veulent aujourd’hui et demain.

Déclaration Andrew Wilson

Dans le sillage de Microsoft et Sony

Dans le vaste univers du jeu vidéo, EA est loin d’être le précurseur de cette explosion de licenciement. En effet, en janvier, le géant américain Microsoft avait décidé de supprimer 1900 postes après son acquisition d’Activision Blizzard King évoquant des domaines de chevauchement comme raison.

Il y a quelques jours, plus précisément dans la journée de mardi, c’est Sony qui a décidé de se séparer de 8% de son effectif. En chiffre, ce sont 900 employés de PlayStation qui ont été mis à la porte. En gros, depuis le début de cette année, ce sont 7000 employés qui ont été expulsés de l’univers du jeu vidéo.

Larian Studios : un recrutement salutaire

À l’heure actuelle, s’il y a bien un studio qu’on peut considérer comme le héros de cette apocalypse dans le monde du jeu vidéo, c’est bien Larian Studios. En effet, afin de contribuer à sa manière à réduire l’effectif de cette nouvelle vague de chômeur, le créateur de Baldur’s Gate 3 a lancé un recrutement massif pour mars 2024.

Bien qu’il soit sans doute impossible de recruter les 7000 employés licenciés de l’industrie du jeu vidéo cette année, cette intervention est déjà à saluer.

Licenciement dans l’univers du jeu vidéo : quelles conséquences ?

Le tsunami de licenciement qui frappe actuellement l’industrie du jeu vidéo est loin d’être sans conséquence. Récemment, Battlefield 7 en fait les frais. En effet, à la suite du départ de Marcus Lehto, co-fondateur de Ridgeline, studio en charge du développement du prochain opus de la saga, EA a décidé de confier le projet à Citeron, le studio connu pour avoir travaillé sur Burnout et Need for Speed.

Outre Battlefield 7, ces milliers de licenciements pourraient affecter le développement de nombreux attendus par la communauté, retardant ainsi davantage leurs différentes dates de sorties.

4.7/5 - (4 votes)

1 réflexion au sujet de « Larian Studios : un héros contre la vague des licenciements »

Laisser un commentaire