Startup

La start-up américaine NDB annonce avoir créé une batterie en diamant qui dure 28 000 ans !

batterie diamants

Parmi les nouvelles de la semaine dans le monde des start-ups et des technologies, l’annonce de NDB est celle qui a le plus fait parler d’elle. La jeune start-up américaine aurait trouvé le moyen de développer des batteries extrêmement résistantes. Pour cela, elle a intégré des diamants radioactifs récupérés dans les déchets nucléaires. Un composant inquiétant qui ne présente pourtant aucun danger.

Une durée de vie hors du commun

Le premier site à avoir transmis l’information s’est contenté de répéter le chiffre hallucinant de 28 000 ans. Effectivement, c’est la durée de vie théorique de ces batteries qui intègrent des diamants radioactifs puisque cela correspond à la quantité d’énergie qu’elles contiennent et à son épuisement progressif et naturel.

Cependant, il suffit de parcourir le contenu de sites spécialisés dans le domaine technologique pour comprendre que la durée de vie de ces batteries est moins importante. Dans le cadre d’un usage normal, sa durée de vie approcherait davantage les neuf ans. Un chiffre considérablement plus bas, mais qui représente toute mène une durée hors du commun et une prouesse technique majeure.

Comment fonctionne la batterie aux diamants radioactifs ?

Pour créer sa batterie, la start-up NDB est partie d’un constat simple : les déchets nucléaires sont un danger considérable, mais ils représentent surtout une quantité immense d’énergie inutilisée. Effectivement, en devenant radioactifs, certains de ces déchets continuent à émettre de l’énergie. C’est le cas du carbone 14 (C14) qui est énormément utilisé dans les centrales nucléaires.

Or, le carbone est à la base de la fabrication des diamants. Les diamants sont également d’excellents conducteurs électriques, mais permettent aussi de retenir les radiations. En fabricants des diamants à partir du C14 radioactif, la start-up NDB obtient donc une source immense d’énergie en toute sécurité.

Une solution pour la gestion des déchets nucléaires

Chaque année, les déchets nucléaires coûtent des centaines de milliards de dollars aux contribuables. Leur gestion est un véritable casse-tête et finira par nous dépasser totalement. En exploitant le C14, NDB propose une solution tout à fait viable pour gérer une partie de ces déchets. En théorie, quand la batterie est à court d’énergie, alors elle n’est plus radioactive.

Cependant, il ne faut pas non plus y voir une solution miracle. Le carbone radioactif n’est qu’un des nombreux éléments qui forment les déchets radioactifs. L’eau contaminée reste le plus important de tous ces déchets et aucune solution n’est encore visible à l’horizon.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top