Tech

JUPITER : Le premier supercalculateur « exaflopique » en Europe sera en Allemagne

Superordinateur Exascale Jupiter

Après Frontier, le premier supercalculateur à franchir la barre des exaflops, l’Europe va également accueillir son propre super ordinateur bientôt. Basé en Allemagne, JUPITER pourrait résoudre jusqu’à quintillions d’opérations.

Un supercalculateur exaflopique à quintillions d’opérations ?

Le prochain supercalculateur exaflopique se nomme JUPITER. Il s’agit de la première machine de cette envergure pour l’Europe. Également appelé ordinateur exascale, celui-ci va s’installer au centre Jülich Supercomputing Centre, en Allemagne. Il viendra donc rejoindre trois autres superordinateurs comme Jureca (Atos, 2015), Juwels (Atos, 2018), et Jusuf (Atos, 2020).

L’expression « ordinateur exascale » ou « supercalculateur exaflopique » désigne une machine dotée d’une puissance de calcul de plus de 1018 flops. Cela correspond à 1 exaflops. Le premier à posséder une telle puissance sur le plan pratique est Frontier, situé au Oak Ridge National Laboratory.

Le coût du projet s’élève déjà à plus de 500 millions d’euros juste pour les infrastructures, le matériel et l’installation. Il faudra cependant attendre en 2024 pour voir JUPITER complètement opérationnel. Sa mise en service devra débuter d’ici l’année prochaine. Selon les estimations, sa puissance de calcul atteindrait les quintillions.

À quoi JUPITER va-t-il servir ?

Les machines de classe exascale comme JUPITER et Frontier restent des réalisations importantes dans l’informatique. JUPITER va servir à résoudre les problèmes scientifiques importants comme le changement climatique, la solution pour l’énergie durable, ou encore la lutte contre les pandémies. La conception et le développement d’applications axées sur l’intelligence artificielle feront également partie des attributions du supercalculateur.

La configuration de JUPITER reste encore floue. Nous savons toutefois qu’un module de cluster universel couplé avec des accélérateurs GPU. Deux modules de stockages, un de grandes capacités et un flash à large bande passante, seront également au programme.

Le Forschungszentrum Jülich affirme qu’il s’agira du premier superordinateur écoresponsable. Les 15 mégawatts nécessaires pour alimenter le supercalculateur proviendraient de l’électricité verte. Une telle structure dégagera évidemment une grande quantité de chaleur. Le Centre utiliserait également cette énergie de façon intelligente.

Conclusion

Il s’agit d’un projet de grande envergure pour l’Europe. L’EuroHPC couvrira 50 % des charges de la construction de JUPITER en plus d’un tiers des dépenses pour quatre supercalculateurs de classe moyenne. Le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche, ainsi que le ministère de la Culture et des Sciences du Land de Rhénanie-du-Nord–Westphalie la moitié du budget. Cela équivaut à 250 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News

To Top