Tech

Google, Apple et Microsoft s’unissent pour mettre fin aux mots de passe

Avec de plus en plus de comptes créés à travers tout le web, les utilisateurs ont recours de plus en plus de mots de passes. Dans la majorité des cas, cela peut rendre l’expérience assez pénible ou peu sûre pour l’utilisateur. La recherche de solution a finalement conduit à un évènement assez rare : l’union des géants de la tech. En effet, Apple, Google et Microsoft se sont alliés pour mettre fin à l’utilisation des mots de passe. Baptisée FIDO passkey, cette nouvelle technologie d’authentification devrait être opérationnelle dès l’année prochaine.

Les mots de passe : un véritable problème pour les utilisateurs

Depuis toujours, l’utilisation d’un mot de passe constituait la principale méthode d’authentification pour se connecter aux différents comptes en ligne. Aujourd’hui, pratiquement tous les services requirent l’ouverture d’un compte, ce qui augmente considérablement le nombre de comptes à créer.

De plus, l’on conseille fortement d’utiliser des mots de passes à la fois complexes et différent pour chaque compte. Par conséquent, l’on devra se rappeler de nombreux mots de passes compliqués à retenir, ce qui peut vite devenir un véritable casse-tête pour les utilisateurs. d’ailleurs, c’est pour essayer de faciliter cette épreuve que l’on a créé les gestionnaires de mots de passe.

Pour une meilleure sécurité des données

Toutefois, cela peut engendrer un énorme problème en cas d’oubli du mot de passe principal ou bien en cas de piratage du gestionnaire de mot de passe. Pour le premier cas, l’on perdra alors l’accès à l’intégralité des comptes . Pour le second, le pirate aura accès tout simplement à tous les comptes de l’utilisateur.

Les géants de la tech ont ainsi imaginé une solution beaucoup plus radicale : la suppression complète de tous les mots de passe. Avec les nombreuses autres méthodes d’authentification, notamment biométriques, toute autre personne à part le propriétaire du compte ne pourra tout simplement y accéder même si elle détient les informations de connexion.

Une authentification basée sur le smartphone

Pour mettre en place une meilleure alternative aux mots de passe, Google, Apple et Microsoft ont annoncé le déploiement futur de la technologie FIDO ou Fast IDentity Online en association avec le World Wide Web Consortium. Plus concrètement, cela consiste en une identification en ligne plus rapide à travers tout le réseau internet.

Cette nouvelle forme d’authentification utilisera le smartphone comme élément central. Ainsi, toute tentative de connexion sur n’importe quel appareil nécessitera une confirmation sur le smartphone de l’utilisateur. Ainsi, dès l’approbation de la connexion sur le smartphone, l’utilisateur pourra accéder à son compte sur l’appareil en question.

La confirmation en question pourra se faire rapidement grâce aux capteurs biométriques comme la reconnaissance faciale ou le lecteur d’empreintes digitales ainsi que l’utilisation d’un code à quelques chiffres. Des dispositions seront également prises afin de conserver l’accès au service en cas de perte ou de changement de smartphone.

Cette technologie prendra évidemment en charge toutes les plateformes, du moins celles de ces trois géants de la tech. L’on pourra ainsi l’utiliser sur les systèmes d’exploitation tels que Windows, macOS, iOS, iPadOS et Android. Les navigateurs web prendront également en charge la nouvelle norme de connexion. Normalement, l’authentification par FIDO passkey devrait être mise en place en 2023.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News

To Top