Nouveautés

Firefly : première mission sur la Lune en 2023 ?

Le 25 octobre 2021, Firefly Aeronospace a annoncé la fin des revues de sa mission d’atterrissage sur la Lune. « Nous avons passé le processus de révision critique de la conception en huit mois, ce qui est un rythme très rapide pour envoyer quelque chose à la surface de la Lune. » a affirmé Ars William Coogan, ingénieur en chef du vaisseau de la mission.

Ainsi, l’entreprise spatiale va pouvoir commencer à fabriquer son vaisseau spatial baptisé « Blue Ghost. » Pour cela, les scientifiques de la mission vont commencer par commander les composants de l’engin, puis les assembler. Le but de l’entreprise texane serait de lancer l’engin en 2023 en tant que charge utile principale supportée par une fusée Falcon 9.

Dans le cadre de son atterrissage lunaire, Firefly s’est joint à la NASA pour un sponsoring. L’agence spatiale américaine accepte de financer des entreprises privées pour mener des expériences scientifiques sur notre satellite naturel. Les résultats de ces derniers seront ensuite utilisés dans le programme Commercial Lunar Payload de NASA.

Un premier échec en septembre 2021

En début septembre 2021, Firefly Aeronospace a fait une tentation de lancement de sa première fusée Alpha. Ce premier essai fut malheureusement un échec étant donné que l’appareil a chuté suite à l’extinction des moteurs du premier étage quelques secondes après le lancement.

Selon le PDG Tom Markusic, la société a beaucoup appris ce premier échec. Le groupe s’est bien préparé et les experts sont désormais prêts pour un deuxième lancement. Cela aura probablement lieu entre décembre 2021 et janvier 2022.

NASA : financement de 93,3 millions de dollars pour Blue Ghost

Pour mener à bien la mission Blue Ghost, la NASA a versé une somme colossale de 93,3 millions de dollars à Firefly Aeronospace. Selon les calculs des scientifiques, en septembre 2023, le vaisseau spatial transportera 10 charges utiles sur la Lune, plus précisément au bassin Marie Crisium. Si la mission est bien risquée, la NASA accepte de courir le risque pour le bien de la science.

À titre de rappel, Blue Ghost n’est pas la seule mission lunaire dans laquelle la NASA a investi. En effet, elle a choisi 6 missions concernant les charges lunaires commerciales. Les premières missions ont été construites par Astrobotic et par Intuitive Machines. Elles seraient normalement lancées en 2022. Ghost Blue quant à elle sera la troisième mission NASA à atterrir sur la lune si le calendrier est respecté.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News

To Top