Nouveautés

Facebook : un changement de nom dans le cadre d’un pivot vers le métaverse ?

Faisant l’objet d’un examen réglementaire intense et d’une méfiance accrue des utilisateurs vis-à-vis de son réseau de médias sociaux et des pratiques commerciales qui y sont liées, Facebook prévoit de se rebaptiser et de se concentrer sur « le projet de monde persistant et virtuel » rêvé par Mark Zuckerberg : le métaverse.

The Verge a pu tirer de sources proches du dossier que le jeune milliardaire parlera du changement de marque pendant la conférence de l’entreprise qui aura lieu le 28 octobre 2021. Toutefois, on peut s’attendre à ce qu’un nouveau nom soit dévoilé avant l’événement.

Une nouvelle marque qui intrigue

Le géant des médias sociaux reste très discret en ce qui concerne la marque. On a très peu de détails sur le sujet et d’ailleurs, la marque finalisée est un secret bien gardé au sein de l’organisme. Nous sommes nombreux à s’attendre que Facebook suive les traces d’Alphabet et opte pour une marque globale ou une société holding peut-être pour ses différents produits et services.

WhatsApp, Instagram, Giphy, Oculus et d’autres sont actuellement des filiales sous l’égide du géant du web. Facebook devrait trouver une nouvelle dénomination qui lui permettrait de redorer efficacement son blason auprès des utilisateurs et des régulateurs européens.

Le métaverse au centre de l’intérêt

Depuis quelque temps, Zuckerberg porte un intérêt particulier au métavers. Il s’agit d’un univers virtuel fictif que Facebook décrit comme étant la « plateforme informatique du futur. » Dans cet univers, les utilisateurs se déploient dans des espaces persistants et répartis en trois dimensions.

Ce serait une sorte de futur Internet où les utilisateurs n’auront plus à naviguer en ligne en deux dimensions avec les navigateurs web. A la place, ils utiliseront de la 3D, des avatars et des casques de réalité virtuelle. Le terme « métaverse » a été imaginé par Neil Stephenson, écrivain de science-fiction.

À l’origine, il décrivait un univers virtuel en trois dimensions dans lequel les gens s’échappaient du marasme d’un avenir dystopique. Ils se sont alors connectés et ont pu interagir les uns avec les autres grâce à des avatars.

Un recrutement en masse

Pour mettre au point son projet, Facebook lance une campagne d’embauche. L’entreprise américaine investit un capital important dans la constitution de son équipe AR et VR. En effet, elle compte recruter environ 10 000 profils au cours des cinq prochaines années. Pour assurer le développement de la « plateforme informatique du futur, » elle a décidé de chercher dans l’Union européenne des ingénieurs hautement spécialisés.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top