Nouveautés

Facebook Messenger : les appels audio et vidéo bénéficient désormais du chiffrement de bout en bout

Dorénavant, les utilisateurs de Messenger, l’application de messagerie de Facebook, peuvent profiter du chiffrement de bout en bout sur les appels audio et vidéo. Déjà disponible pour les messages, la fonction va se déployer progressivement pour les utilisateurs du monde entier.

Messenger emboîte le pas à WhatsApp

Une nouvelle option vient de débarquer sur Messenger. Celle-ci permet aux utilisateurs de profiter du chiffrement de bout en bout sur les appels vidéo et vocaux. Après avoir proposé la fonction depuis longtemps sur les messages textes, Facebook a décidé de suivre la trace de sa filiale WhatsApp et d’étendre cette confidentialité aux appels. Avec cette nouvelle fonction, aucune tierce personne, ni même Facebook, ne pourra accéder aux contenus des appels.

Cette nouvelle initiative a surtout été motivée par la hausse des appels audio et vidéo sur la plateforme depuis l’année dernière. En effet, le confinement a causé une explosion du trafic sur ce genre d’outils, d’où l’intérêt d’améliorer la confidentialité des conversations. En ce moment, Messenger enregistre plus de 150 millions d’appels vidéos par jour selon le réseau social.

Pour profiter de ce chiffrement, il faudra l’activer préalablement au sein de l’interface de l’application. Les deux interlocuteurs doivent alors effectuer la même manipulation pour pouvoir effectuer un appel chiffré. Pour le moment, il faut que les deux correspondants disposent déjà d’une conversation secrète pour lancer l’appel. Néanmoins, les prochaines mises à jour permettront à tout utilisateur de lancer des appels chiffrés. Facebook est également en train de tester le chiffrement de bout en bout pour les appels de groupe.

Une option qui suscite quelques inquiétudes

L’arrivée du chiffrement de bout en bout va certainement satisfaire tous ceux qui se soucient de la confidentialité de leur vie privée. Néanmoins, la nouvelle option ne fait pas que des heureux, et génère même de sérieuses craintes auprès de certaines communautés. Selon les observateurs, ce chiffrement de bout en bout compliquera davantage la lutte contre l’exploitation des mineurs via la pédopornographie. En effet, les criminels pourront se camoufler derrière cette fonction pour dissimuler leurs méfaits.

Facebook a toutefois tenu à rassurer qu’elle a pris des dispositions pour limiter les abus. Même si l’entreprise de Mark Zuckerberg n’a pas accès aux contenus des conversations, les utilisateurs concernés pourront toujours lui signaler les pratiques qui enfreignent les règles.

 

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top