Tech

Exynos 2100 : l’ambition de Samsung affichée

Exynos 2100

Le leader coréen a toujours affiché sa volonté d’être numéro 1 dans tous les domaines possibles (téléphonie, télévision, électroménager etc…). Cette obstination pousse la société à développer ses propres puces, et concurrence de ce fait Qualcomm. Ainsi, l’Exynos 2100 se présente en alternative de la Snapdragon 888, et semble ne pas avoir grand-chose à lui envier.

Samsung : Un jeu sur deux tableaux

Si avec l’Exynos 2100, Samsung tient tête à Qualcomm, cela n’empêche pas la société coréenne d’utiliser la Snapdragon sur le marché américain. En effet, Qualcomm ne vend pas ses puces au même prix en fonction des pays. Aux Etats-Unis, utiliser des puces Snapdragon est ainsi moins coûteux, de même que dans de nombreux pays d’Asie.

Ce qui explique que dans ces régions-là, les mobiles Samsung sont vendus sous Snapdragon, rendant ainsi Exynos exclusif au marché européen. On note également que les smartphones sous Exynos, ne prennent pas en charge les réseaux CDMA (pre-4G), qui sont encore très utilisés dans des pays comme les États-Unis. De quoi renforcer la décision de Samsung de proposer des technologies adaptées aux différents marchés.

(Presque) plus rien à envier à la Snapdragon 888

Quelques voix se sont élevées sur le marché européen au sujet de l’impossibilité d’obtenir des Samsung équipés de la puce produite par Qualcomm. En réponse, Samsung a profité du Consumer Electronics Show 2021 (CES), pour dévoiler son nouveau porte-drapeau : l’Exynos 2100. Samsung a officiellement annoncé la fin de sa division CPU 100 % custom. En d’autres termes, la firme ne part plus de microarchitecture de sa propre conception, pour désormais se baser sur le design ARM de référence, en y ajoutant quelques modifications par la suite.

L’Exynos 2100, gravé en 5 nm, embarque 8 cœurs CPU : 1 cœur haute performance Cortex-X1 cadencé à 2,9 GHz, 3 cœurs Cortex-A78 à 2,8 GHz, et 4 cœurs Cortex-A55 basse consommation à 2,2 GHz. Pour le GPU, c’est une puce Mali-G78 MP14. Enfin, le SoC gère la mémoire LPDDR5 et embarque un modem 5G.

Le CPU culmine à 1 089 points sur la performance en single-core et à 3 963 points en multi-core. Une nette avancée en comparaison au précédent benchmark, où le chipset atteignait respectivement 1 006 et 3 059 points. Néanmoins, la Snapdragon 888 devrait conserver une légère avance et atteindre les 1 135 points en single-core et les 3 794 points en multi-core.

Cette nouvelle génération de puce Exynos sera présente dans les prochains Samsung Galaxy S21.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top