En quoi l’impression 3D est-elle écologique ?

Photo of author

Julien

Publié :

L’impression 3D est une méthode innovante de fabrication d’un certain nombre d’objets. Il s’agit d’une solution de fabrication additive. Cela signifie que chaque objet est produit grâce à la superposition d’un matériau couche par couche. L’impression 3D est née depuis quelques décennies, mais connaît de nos jours une véritable percée. En ces temps où la lutte écologique est une urgence partout dans le monde, ce procédé de fabrication est valorisé pour plusieurs raisons. Pour savoir ce qui fait de l’impression 3D une solution qui participe à la préservation de l’environnement, lisez cet article !

La réduction des déchets

L’impression 3D se révèle plus écologique que les modes de fabrication classiques de par son principe en lui-même. Ce procédé consiste à utiliser précisément la quantité de matériau nécessaire pour créer un objet. De ce point de vue, il s’oppose aux autres méthodes qui consistent, dans la plupart des cas, à découper, à fraiser et à poncer des matériaux.

Ces différentes opérations génèrent incontestablement des déchets. Ce n’est pas le cas lorsque le mode d’impression 3D est utilisé. En effectuant des superpositions de couches, la machine ne produit pas des chutes ou des résidus de matières. En effet, le processus de fabrication s’achève sans que le moindre déchet soit généré.

La disponibilité du service d’impression 3D en ligne

L’impression 3D permet de produire de nouveaux objets sans pour autant polluer davantage la nature. Si ce mode de fabrication est de plus en plus connu comme une solution écologique aujourd’hui, c’est en partie grâce à des entreprises spécialistes. Ces dernières sont accessibles via internet, ce qui facilite l’usage de ce procédé de création d’objets. Vous pouvez recourir à une entreprise d’impression 3D en ligne et passer la commande de divers types d’objets.

De manière générale, cette méthode de fabrication est indiquée pour la création de pièces en vue de la conception de moules, de prototypes, d’objets personnalisés… Les professionnels de l’impression 3D s’assurent d’utiliser des technologies récentes qui visent à préserver au mieux l’environnement. Des solutions de stockage cloud sont proposées pour limiter davantage l’impact du procédé sur l’environnement.

L’usage de matériaux susceptibles d’être recyclés

Il y a principalement quelques matériaux qui s’utilisent pour la création d’objets selon la méthode d’impression 3D. Nous avons notamment l’ABS (Acrylonitrile butadiène styrène) et l’APL (Acide polylactique). ABS est un matériau qui s’obtient à partir du pétrole plastique. Il est apprécié pour résistance à haute température. Cela permet de fabriquer des pièces solides et durables. Malgré ses qualités, l’ABS n’est pas vraiment écologique puisqu’il n’est pas recyclable. À l’opposé, l’APL est biodégradable et peut être recyclé.

Ce matériau ne convient pas pour créer des objets extrêmement solides, mais ses atouts écologiques le rendent très intéressant. L’APL ne dégage pas de fumées toxiques lors de la fabrication et offre une bonne résistance à basse température. Il est recyclable et est plébiscité par les entreprises engagées dans la lutte écologique. L’impression 3D réalisée dans un tel matériau offre d’importants avantages sur le plan environnemental. Par ailleurs, ce mode de fabrication permet de maîtriser la consommation énergétique afin de la réduire considérablement.

Laissez un avis post

Laisser un commentaire