Nouveautés

Domotique : un métier d’avenir dans le secteur de la maison connectée

Un intégrateur domotique

Le marché de la domotique est en pleine expansion. Les études prévisionnelles annoncent plus de 300 millions de maisons connectées d’ici à fin 2023 selon le cabinet Strategy Analytics. Dans le sillon de ce développement se trouve l’essor d’un tout nouveau métier d’avenir : intégrateur domotique. Plus la domotique se complexifie, plus ses services deviennent nécessaires. Quel est son rôle précisément ? Comment devenir intégrateur domotique ? Petit tour d’horizon.

En quoi consiste le métier d’intégrateur domotique ?

Le rôle de l’intégrateur domotique est d’offrir à ses clients une maison connectée, facile à utiliser et parfaitement sécurisée. Il doit donc être à l’écoute des envies de ceux qui le sollicitent, mais il doit aussi être une force de proposition pour répondre à leurs attentes et proposer des solutions aux problèmes qu’ils peuvent chercher à régler par la domotique.

L’intégrateur domotique doit également être capable de conseiller ses clients sur les marques et les modèles d’objets connectés. Si Somfy est le constructeur le plus populaire en France actuellement, le monde de la domotique bouge rapidement et un intégrateur domotique doit effectuer une veille permanente sur les nouveautés pour être capable de les proposer à sa clientèle.

Comment devient-on intégrateur domotique ?

Le métier commence à peine à se structurer. Les premières formations ont vu le jour il y a quelques années seulement. Du BTS à la licence professionnel, il existe différents parcours. Ils ont l’avantage d’être polyvalents et de ne pas se concentrer que sur la domotique. Néanmoins, la majorité des intégrateurs domotique sont actuellement issus d’une reconversion. Ils viennent donc surtout des secteurs du bâtiment et de l’informatique.

Cependant, pour devenir intégrateur domotique, il ne suffit pas de le vouloir. La plupart des professionnels travaillent avec des entrepreneurs du BTP et des architectes. Les clients qui font directement appel à un intégrateur sont encore peu nombreux. Il faut donc également être capable d’entretenir un réseau, notamment en offrant un travail irréprochable à chacune de ses interventions.

La question épineuse de la sécurité informatique

Les objets connectés posent inévitablement des questions en matière de sécurité informatique. Si les constructeurs sont responsables de la qualité de leurs protocoles de sécurité pour protéger les données de leurs clients, l’intégrateur domotique devient peu à peu un nouveau pôle de responsabilité.

Ainsi, pour exercer ce métier, il ne suffit pas de savoir utiliser une application pour brancher et programmer quelques objets connectés. Il faut apporter une valeur ajoutée conséquente, notamment en matière de sécurité. Il faut connaître les meilleurs protocoles, les meilleurs constructeurs et le meilleur matériel afin d’offrir à ses clients une sécurité maximale.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top