Disney+ subit aussi sa première perte d’abonnés

Durant le premier appel sur les bilans financiers de la Walt Disney Company, Bob Iger, le PDG de l’entreprise a annoncé un paquet de nouvelles. Celles-ci comprennent aussi bien de bonnes nouvelles que de mauvaises. L’une de ces dernières concerne particulièrement le secteur du SVOD. En effet, pour la première fois de son histoire, la plateforme de streaming Disney+ a fait face à une perte d’abonnés lors du dernier trimestre 2022.

Une perte de 2,4 millions d’abonnés

À l’occasion de la publication de ses résultats financiers, Disney a dévoilé qu’au cours du dernier trimestre de l’année précédente, son service de streaming a perdu 2,4 millions d’abonnés dans le monde entier. 

La plateforme arrive à séduire de nouveaux abonnés supplémentaires aux États-Unis et au Canada. Mais ce n’est pas tout à fait le cas pour le reste du monde dont notamment l’Asie du Sud Est. Dans cette région, près de 3,8 millions d’utilisateurs se sont désabonnés du service. Néanmoins,  d’autres nouveaux abonnés provenant d’autres régions ont pu compenser quelque peu cette perte assez conséquente. 

En ce moment, Disney+ compte 161,8 millions d’abonnés alors que la firme de Burbank vise 215 à 245 millions d’abonnés dans le courant de 2024. Afin de réduire au minimum les coûts, Bob Iger a indiqué que la société a l’intention de licencier 7000 employés au niveau mondial. Ceci représente environ 3% de l’ensemble du groupe.

canal plus offre disney

Un secteur en pleine crise

Tout comme les autres services de streaming tels que Netflix, Disney+ souffre à cause des contextes économiques mondiaux. En effet, le streaming va mal et les abonnés ne semblent plus convaincus de rester. D’autant plus qu’il y a la hausse du prix des abonnements qui touche presque toutes les plateformes.

Lire :   Apple Watch Series 7 : les précommandes débutent cette semaine

Disney+ mise alors sur une nouvelle politique budgétaire visant à réduire au minimum les dépenses, et permettant d’économiser 5,5 milliards de dollars. Par ailleurs, le PDG de la société a confirmé son intention de rentabiliser Disney+ au fil de l’année 2024 malgré les doutes macroéconomiques du moment. Ainsi, afin d’améliorer les prochains résultats financiers, le groupe se divisera en trois catégories distinctes. Celles-ci comprennent Disney Entertainment, la division ESPN qui prendra en charge les chaînes de télévision ainsi que le service de streaming ESPN + et une division pour les parcs d’attraction.

Les films cultes pour se ressaisir 

Afin de se ressaisir, Disney+ pourra compter sur le retour de certains de ses titres phares. En effet, La Reine des neiges, Toy story ou encore Zootopia sont de retour sur la plateforme pour une toute nouvelle aventure. Ceci peut alors constituer  un moyen de combler les pertes de l’entreprise. Pour rappel, la seconde partie de La Reine des neiges avait rapporté à Disney 1,4 milliard de dollars seulement pour le cinéma, sans parler des produits dérivés. La firme espère que ces retours vont apporter un nouveau souffle aux recettes de la firme. 

 

Laissez un avis post

Laisser un commentaire