Nouveautés

Covidtracker, Vitemadose, Chronodose… quand la donnée éclaire la pandémie

Guillaume Rozier, un jeune ingénieur spécialisé en intelligence artificielle et traitement des données de masses, a créé plusieurs services d’informations sur la Covid. Après Covidtracker, Vaccintracker et Vitemadose – des sites pour s’informer sur la pandémie et les vaccinations – voici maintenant Chronodose qui pointe son nez. Ce nouveau service permettra de trouver facilement un créneau pour la vaccination au jour le jour ou bien pour le lendemain.

S’informer en temps réel sur la pandémie

Vers la fin de ses études en mars 2020, Guillaume Rozier se demande si la France suit la même voie que la dégradation sanitaire en Italie. Afin de répondre à la question, il rassemble des données provenant de l’université John Hopkins aux États-Unis. Cela lui permet alors de dresser deux courbes montrant la progression de la maladie au fil du temps dans les deux pays. Il a ensuite pu conclure la similitude entre les deux courbes avec quelques semaines de retard pour la France.

En voyant ces données, son entourage lui demande de les actualiser quotidiennement. Il finit alors par instaurer une édition automatique de son tableau puis de partager le lien sur les réseaux sociaux. Son site deviendra populaire auprès des internautes et sera par la suite baptisé Covidtracker.

Une très forte audience

Les données dévoilées par Covidtracker intéressent de plus en plus de monde jusqu’à devenir la référence pour suivre l’évolution de la pandémie. Le site d’informations atteint une audience de champion et au mois d’avril 2021, Guillaume Rozier recense 10 millions d’utilisateurs distincts. Parmi ceux-ci, l’on retrouve de nombreux journalistes et même les autorités.

Suite à la popularité de Covidtracker, il crée Vaccintracker qui permet de s’informer sur la progression des vaccinations en France. Au départ, il se repose sur les données par la presse régionale. Quelques temps après, le site obtient directement des informations provenant du ministère de la santé.

Libérer les données détenues par l’administration

Guillaume Rozier a toujours insisté pour que tous les informations restent en accès libre. Ceci constitue selon lui la principale cause de l’énorme succès de ses sites d’information. De ce fait, l’État doit publier rapidement et entièrement les données qu’elle produit. Cela permettra alors aux développeurs de générer rapidement différents flux de données utiles et compréhensibles par le grand public.

Toujours selon le jeune homme de 25 ans, cela ne concerne pas uniquement le domaine de la santé. En effet, l’exploitation des données provenant de l’État peut également servir à d’autres secteurs tels que les transports, l’économies, l’environnement…

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top