Tech

Comment fonctionne un scanner 3D ?

fonctionne un scanner 3D

Le scanner 3D offre la possibilité d’enregistrer une représentation numérique d’un objet. Les données sont transmises via un fichier 3D qui peut être exploité grâce à un logiciel dédié. Les fabricants proposent plusieurs solutions pour capturer fidèlement les informations correspondant à un objet ou une surface. Comment fonctionne cet appareil de numérisation ? Quels sont les éléments à considérer au moment de l’achat ?

Le principe de base du scanner 3D

Le fonctionnement de cet équipement de numérisation est simple puisqu’il a été conçu pour scanner un objet, un environnement, un animal ou une personne. Selon l’appareil choisi, les volumes, les dimensions, les couleurs et l’aspect général peuvent aussi être capturés. Pour profiter d’une solution complète, Créaform 3d enregistrent la texture de l’objet ainsi que de nombreuses caractéristiques.

Lors de l’analyse d’un objet, le scanner 3D renseigne sur le mode de conception. Ces outils sont donc désormais incontournables dans des domaines où la rétro-ingénierie a toute sa place. Automobile, dentaire, aéronautique, joaillerie, jeux vidéo, les applications sont donc nombreuses.

Les différents modes de fonctionnement d’un scanner 3D

Les scanners 3D se classent en cinq catégories en fonction de leur type de fonctionnement. Chacun possède ses avantages en fonction du projet imaginé.

La triangulation laser

Dans ce cas, l’appareil projette un rayon laser puis va analyser les éléments qui se mettent en travers de sa trajectoire. Il va donc parvenir à en déduire les caractéristiques de l’objet scanné.

Les derniers modèles proposés par les fabricants proposent une triangulation laser encore plus performante. Un rayon ou un faisceau laser est projeté sur l’objet ou la surface à analyser. La déviation de la trajectoire donne des indications précises sur la surface de l’objet. Pour parvenir à un résultat fiable, il réalise un échantillon de points assez large. Le résultat est donc d’une précision remarquable. Par contre, cette technique est peu adaptée aux surfaces brillantes et transparentes.

La lumière structurée

Le scanner 3D projette une lumière sur la surface à scanner. La déformation de la lumière lorsqu’elle passe sur l’objet permet de comprendre sa géométrie et d’en tirer les conclusions. La forme peut donc être enregistrée de façon numérique.

Le scanner 3D avec photogrammétrie

Cette technique de numérisation est également appelée scan par photographie. Elle se base en effet sur la capture et l’analyse transmise par une photographie pour renseigner sur les caractéristiques d’une surface.

Le fonctionnement par contact

En touchant directement la surface, le scan par contact est idéal pour connaître parfaitement ses caractéristiques. Les informations sont donc obtenues rapidement pour qu’elles soient exploitées dans le cadre de l’entreprise.

Le scanner avec impulsion laser

La numérisation avec un scanner 3D laser génère un laser jusqu’à la surface à étudier. Ensuite, l’appareil calcule la durée pour que ce laser atteigne sa cible et revienne. Très perfectionné, ce modèle connaît parfaitement la vitesse de la lumière. Il est également doté de calculateurs pour une déduction fiable des reliefs. Les propriétés de la surface visée sont parfaitement capturées avec cette méthode.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top