Tech

Comment concevoir un site Web selon Core Web ?

google

Google a introduit ses Core Web Vitals pour mesurer la rapidité avec laquelle les sites Web se chargent et deviennent utilisables. Ces mesures sont un facteur important dans l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) et peuvent avoir un impact majeur sur le classement de vos pages dans les résultats de recherche. Heureusement, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour améliorer ces paramètres vitaux sur les sites WordPress. Dans cet article, nous allons vous partager les étapes à suivre pour optimiser votre site web selon Core Web. C’est parti !

Étape 1 : Déterminer votre score actuel de Core Web Vitals

Avant de tenter d’améliorer les performances de votre site, vous devez avoir une idée de sa situation actuelle. Il faut savoir qu’un hosting de haute qualité peut améliorer dramatiquement les performances de votre site, il est donc important de savoir quel est le meilleur hébergeur de site web pour vous. Vous pouvez ensuite commencer le test en utilisant PageSpeed Insights de Google : Vous pouvez commencer par saisir l’URL de votre site et cliquer sur le bouton Analyser. Vous devriez obtenir des résultats pour les mobiles et les ordinateurs de bureau en une minute ou deux. Le rapport vous donne également des suggestions d’amélioration. Maintenant que vous avez une idée du classement actuel de votre site et de ses points faibles, vous pouvez commencer à optimiser votre site pour améliorer votre score.

Étape 2 : Tirez parti du chargement paresseux

La mise en œuvre du chargement paresseux est un excellent point de départ, surtout si vous utilisez de grandes images sur votre site Web. Avec le chargement paresseux activé, les médias ne seront pas affichés jusqu’à ce que l’utilisateur fasse défiler la page jusqu’à ce point. Cela peut potentiellement améliorer votre score LCP. Le chargement paresseux présente également d’autres avantages. Il devrait vous aider à utiliser moins de bande passante, car les éléments inutiles ne seront pas chargés. Vous pouvez même constater une amélioration des performances globales de votre site lorsque ses ressources sont moins sollicitées.

Bien que WordPress ait introduit le chargement paresseux pour la plupart des images dans les mises à jour précédentes, il est possible que certaines d’entre elles soient passées à travers les mailles du filet.

Étape 3 : Essayez un plugin de mise en cache

Un plugin de mise en cache peut non seulement aider à stimuler les performances du site mais aussi améliorer votre score LCP. PageSpeed Insights recommande souvent de supprimer les éléments qui bloquent le rendu, tels que JavaScript et CSS. Bien que ce problème soit courant, il peut être frustrant et long à résoudre. JavaScript peut avoir un impact négatif sur le FID. Ce ralentissement peut être dû à un code qui se charge plus tôt que nécessaire ou qui n’est pas du tout nécessaire.

Étape 4 : Réduire JavaScript et CSS

Une autre façon d’aborder les éléments qui bloquent le rendu est de réduire le code. Lorsque le code JavaScript ou CSS est réduit, les commentaires et les espaces blancs sont supprimés, ce qui accélère le chargement. Bien que cela soit efficace, cela peut prendre beaucoup de temps de passer le code au peigne fin et de supprimer les éléments à la main.

Étape 5 : Optimisez et dimensionnez correctement les images

Les images de grande taille sont peut-être agréables à regarder, mais elles peuvent vraiment nuire aux performances de votre site. Si vous n’avez pas optimisé vos photos, vous utilisez peut-être des fichiers beaucoup plus volumineux que nécessaire. Les images optimisées présentent d’autres avantages que l’amélioration des vitales du Web. Vous utiliserez probablement beaucoup moins de bande passante et de stockage, ce qui vous permettra d’économiser sur les frais d’hébergement. Les images mal optimisées sont particulièrement visibles sur les appareils mobiles. Les grandes images sont encore plus lentes à charger sur les petits écrans. Il est essentiel de vérifier les résultats mobiles de PageSpeed insights, car certains médias qui fonctionnent sur le bureau peuvent poser problème sur d’autres appareils.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top