Nouveautés

Clubhouse : l’appli très sélecte destinée aux entrepreneurs

clubhouse

L’application Clubhouse fait parler d’elle dans le milieu de la Tech en France depuis début février. De nombreuses communautés Tech, sur le réseau social Twitter notamment, abordent le sujet. Beaucoup en parlent cependant, peu peuvent attester de ses caractéristiques. Aussi privative que l’entrée d’une boîte de nuit parisienne très huppée, l’application n’est pas ouverte à tous. Explications :

Pour commencer, seuls les utilisateurs iPhone sont concernés. Ce qui retire déjà une bonne partie de la population française des débats. De plus, il n’est quasiment pas possible de rejoindre la communauté Clubhouse sans avoir reçu une des deux invitations distribuées à chaque nouvel inscrit. Sans ces précieuses invitations, vous serez placés sur une liste d’attente. Les créateurs ont fait le choix délibéré de cultiver l’entre-soi plutôt que d’aller dans le sens de l’inclusion et de la diversité.

En quoi consiste ce nouveau réseau social ?

Destinée aux entrepreneurs et aux startuppers, Clubhouse est décrit comme l’application en vogue dans la Silicon Valley. L’application développe le format des podcast en direct sous forme de room. Sur Clubhouse, il y a la possibilité de créer des conférences audio, ou d’en rejoindre pour une écoute voire une participation active si l’animateur vous y autorise en activant votre micro. Après avoir renseigné de vos centres d’intérêts, des recommandations en lien avec ces centres vous sont suggérées.

La plupart des sujets proposés dans l’application sont orientés business, et en anglais du fait de la forte communauté américaine. Très rare encore de trouver des sujets en français sur Clubhouse, mais l’arrivée de l’app sur l’Apple Store en France donne de l’espoir concernant la création de room françaises.

Cette appli est essentiellement un moyen pour les startuppers de se connecter les uns aux autres et de réseauter à la différence des podcasts audio traditionnels où l’interaction est impossible. Malheureusement, les podcasts sont pour le moment disponible qu’en direct, ce qui oblige l’utilisateur à une connexion précise pour suivre la conférence de son animateur favori. Impossible de réaliser une écoute à posteriori et de se la programmer pour combler un trou dans une journée un peu moins chargée.

Un axe de progression sur lequel Clubhouse aurait tout intérêt à se pencher. Bien que l’app n’ait pas encore de modèle économique stable, elle lève régulièrement des fonds et peut se permettre de proposer un service sans pub. À l’heure où je vous parle, la startup serait déjà valorisée à plus d’1 milliard de dollars.

Réseau élitiste qui ne laisse que peu de place pour le divertissement, Clubhouse a ciblé les professionnels de la Tech et de l’entrepreneuriat. Elle met tout en œuvre pour rester dans sa ligne de conduite. Ferez-vous partie du club ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

To Top