Apple voudrait un iPhone entièrement conçu par elle-même

Photo of author

Jean

Mis à jour le :

Depuis toujours, Apple fait appel à divers fournisseurs pour la conception des différents composants de ses iPhone. Une situation que le géant californien aimerait bien changer dans les années à venir. D’après le journaliste de Bloomberg, Mark Gurman, Apple souhaiterait arrêter avec les sous-traitants pour réduire toute sorte de dépendance et fabriquer elle-même les composants de ses appareils.

Les puces des iPhone seraient bientôt entièrement conçus par Apple

Dans son article publié sur Bloomberg, Mark Gurman, un journaliste très bien informé sur Apple, a annoncé que la firme californienne prévoit de laisser petit à petit les relations avec ses sous-traitants afin de reprendre totalement son indépendance. Si la marque à pomme a déjà abandonné les processeurs Intel de ses ordinateurs portables pour les échanger contre ses puces M1 et M2, il est temps à présent pour les autres puces des iPhone, MacBook, Mac, iPad de céder la place aux prochaines nouveautés. 

Ainsi, l’entreprise de Cupertino s’apprête à changer les puces conçues par Broadcom par une autre entièrement fabriquée par Apple elle-même. Normalement, cette puce devrait faire son entrée en 2025. Ceci ne serait pas une bonne nouvelle pour la société de Hoch E. Tan vu qu’Apple figure parmi ses clients les plus importants. En effet, cette dernière représente au total 20% de son chiffre d’affaires. 

C’est également le cas pour le modem produit par Qualcomm, qui serait bientôt remplacé par une toute nouvelle puce maison. Celle-ci inclurait à la fois le modem cellulaire, le Wi-Fi ainsi que le Bluetooth. D’ailleurs, la compétence d’Apple sur ce domaine est indéniable comme avec le composant H2 des AirPods ou encore la puce W3 de l’Apple Watch. L’entreprise dirigée par Tim Cook envisage de préparer cette première puce d’ici fin de 2024 ou au premier trimestre de 2025. Pour rappel, l’entreprise californienne représente 22% du chiffre d’affaires annuel de Qualcomm, soit 10 milliards de dollars environ. 

iPhone 14

Une stratégie déjà en place sur d’autres produits

La société ne pense pas se limiter uniquement à la production de ses propres puces mais envisage aussi de continuer avec les autres composants de ses appareils. Surtout avec l’inflation et la pénurie des composants qui frappent les industries de l’électronique, Apple ne voudrait plus dépendre de quiconque pour la fabrication de ses composants critiques. 

Il s’agit déjà du cas des processeurs Apple Silicon M1 et M2 des MacBook et de ses iPad. De plus, la tension entre Apple et ses fournisseurs semble un peu tendue ces derniers temps. En effet, on peut toujours constater des traces de conflit qu’il y a eu entre la marque à la pomme et Qualcomm concernant les brevets liés au modem. D’un autre côté, Broadcom est connu manifestement pour la difficulté de ses négociations. Ceci était notamment le cas pendant la pandémie, où son PDG a forcé certains clients à s’engager sur des commandes non annulables.

Laissez un avis post

Laisser un commentaire