Tech

Apple ouvre de nouvelles perspectives avec sa puce M1 Ultra

Apple M1 Ultra

Apple a présenté son nouveau Mac Studio avec sa toute nouvelle puce M1 Ultra lors de son récent keynote. Ce nouveau processeur se distingue grâce à une particularité très intéressante. En effet, il s’agit de la combinaison de deux M1 Max pour former une seule et unique puce grâce à la fonction « UltraFusion ».

La M1 Ultra c’est deux puces M1 Max

La puce M1 Max d’Apple possède une fonctionnalité cachée nommée « UltraFusion ». La présence de celle-ci a permis à la firme de produire un nouveau processeur de la série M1. Comme son nom l’indique, cette technologie a permis de fusionner deux M1 Max pour former le M1 Ultra.

Il s’agit donc d’une technique déjà existante. Par le passé, AMD et Nvidia proposaient un moyen de fusionner deux puces graphiques sur une seule carte mère. Cela permet d’obtenir un gain de performance. Sauf que cela présentait des limites.

Grâce à cette combinaison, le M1 Ultra possède 16 cœurs de processeurs à haute performance, ainsi que 4 cœurs d’efficacités. Il possède également une puce graphique intégrée de 64 cœurs et peut supporter jusqu’à 128 Go de RAM.

La différence reste dans la conception même de la puce. Apple a réalisé l’exploit de fusionner complètement deux M1 Max pour produire la version Ultra. Et cela présente de nombreux avantages.

Une alternative aux CrossFire et SLI

La combinaison de deux GPU avec la méthode CrossFire (AMD) ou SLI (Nvidia) offre seulement un gain de performance de 50 % maximum. Or, il s’agit de fusionner deux puces graphiques. Les résultats devraient donc d’être au moins 90 %. Pire, plus nous rajoutons de cartes graphiques de cette manière, plus le rendement diminue.

Outre cet inconvénient, la méthode est également énergivore. La chaleur dégagée restait également un des problèmes à résoudre. Cela nécessitait un investissement considérable dans un système de refroidissement. Toutes ces installations occupent un espace non négligeable pour construire un ordinateur.

De son côté, la puce M1 Ultra d’Apple tient dans le nouveau Mac Studio, à peine plus grand que le Mac Mini. Ses performances seraient également au rendez-vous. En effet, la firme aurait réussi à avoir un gain puissance de 100 %. Pour illustrer, la M1 Max possède 16 canaux LPDDR5-6400 avec une bande passante mémoire de 408 Gb/s. La M1 Ultra doublerait ces chiffres.

En plus de ces avantages, la nouvelle puce d’Apple afficherait également une efficience. Elle consomme moins d’énergie avec seulement 100 W. Cela représente 200 W de moins qu’une RTX 3090. Il semblerait donc qu’Apple ait ouvert de nouvelles perspectives aux fabricants de puces.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News

To Top