Alone in the Dark : retour aux sources du survival-horror, c’est du lourd

Il aura fallu attendre 32 ans pour voir la franchise Alone in the Dark signer son grand retour, et il est plutôt réussi. Découvrez dès maintenant les nouveautés apportées par le remake de cette pépite signée THQ Nordic.

Photo of author

Hervé

Publié :

Pour les fans du genre survival-horror, c’est un comeback très attendu qui se réalise enfin. Eh oui, Alone in the Dark signe son grand retour dans un remake encore plus frissonnant. Pour ce nouvel opus qui arrive 32 ans après le premier, THQ Nordic offre une expérience impressionnante sur PlayStation 5 et Xbox Series. Le studio nous invite à revisiter cette pépite classique avec un gameplay modernisé. Voici nos impressions sur ce nouvel opus.

Alone in the Dark : une histoire captivante et effrayante

Dans ce récit haletant, Emily Hartwood se rend au Manoir Derceto, une maison de repos, pour rendre visite à son Oncle qui n’a pas donné de nouvelle depuis longtemps. Les joueurs pourront également incarner Edward Carnby, célèbre protagoniste de la série. Plongez au cœur de l’obscurité du manoir afin de résoudre les énigmes semées autour du mystérieux passé des lieux.

Renouer avec l’esthétique des années 90

Ce nouveau volet d’Alone in the Dark fait redécouvrir aux joueurs les sensations qu’offrait le terrain fertile de l’horreur des années 90. L’esthétique rappelle les premiers opus de la série, mais profite d’une touche de modernité qui plaira aux jeunes comme aux moins jeunes. Les graphismes ont été améliorés pour s’adapter aux dernières consoles sans pour autant perdre l’âme des précédents opus.

Un gameplay modernisé

Là où les premiers Alone in the Dark avaient vieilli, ce reboot retravaille le gameplay pour apporter à la série un souffle nouveau. Les commandes sont désormais plus intuitives et des mécaniques modernes ont été ajoutées au jeu sans pour autant dénaturer l’aspect survival-horror qui fait sa renommée. Parmi ces ajouts on peut noter :

  • Une gestion de l’inventaire revue et optimisée
  • Des combats affinés et plus dynamiques
  • Un système de sauvegarde automatique avec points de contrôle
  • Des énigmes diversifiées et bien intégrées à l’histoire

Alone in the Dark confirme ainsi son retour dans le paysage vidéoludique en proposant une expérience riche et intense.

Alone in the Dark : un remake perfectible

Bien que globalement satisfaisant, pour un jeu PS5 et Xbox Series X/S, on aurait vraiment pu rêver mieux. En effet, si dans le scénario, Alone in the Dark est plutôt séduisant, côté gameplay et graphismes, les limites sont vite perceptibles. Contrairement aux paysages qui sont relativement réussis, la modélisation des personnages et des visages nous laisse sur notre faim.

En matière de gameplay, si vous vous attendiez à une révolution dans le genre, eh bien vous risquez d’être déçu. En effet, on est face à un jeu plutôt rigide. Pour les combats, vous avez le choix dans une large variété d’armes, mais le tout reste assez brouillon au corps à corps. Encore qu’avec les armes à feu, il faut faire avec une visée plutôt brouillonne à cause des caprices de la caméra en actions intenses.

Quid des versions physiques et numériques ?

Le jeu est disponible sur PS5, Xbox Series et PC, en format physique et numérique. Les joueurs francophones seront heureux d’apprendre que cette nouvelle mouture du célèbre titre est entièrement doublée et sous-titrée en français pour une immersion totale. Avec une durée de vie de 10 heures annoncée par THQ Nordic, il est proposé à 59,99$ sur Steam.

THQ Nordic réussit en partie le pari audacieux de redonner vie à une série mythique du jeu vidéo avec ce reboot d’Alone in the Dark. Si quelques défauts demeurent, les qualités ont su l’emporter et raviront les fans nostalgiques tout en attirant un nouveau public. À ne pas manquer pour celles et ceux qui aiment frissonner devant leur écran !

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire