770 millions de dollars de fraudes sur les médias sociaux en 2021

Photo of author

Andy

Publié :

La Federal Trade Commission (FTC) rapporte plus de 770 millions dérobés en 2021, sur les médias sociaux. Les escrocs profitent des plateformes internet pour leurs arnaques. Comment les fraudes s’exécutent-elles ?

Une hausse explosive des escroqueries sur les médias sociaux

D’après un nouveau rapport de l’agence, nous assistions à l’explosion des escroqueries sur les réseaux sociaux l’année dernière. La FTC annonce la perte d’au moins 770 millions de dollars. Ces duperies perpétrées se déroulent sur les plateformes de médias sociaux. Nous constatons d’ailleurs une hausse de plus du double par rapport à 2020, avec 258 millions de dollars.

Cependant, le rapport omet de fournir les explications sur la cause d’une telle augmentation par rapport à l’année précédente. Toutefois, il divulgue la recrudescence de signalements de tromperies depuis cinq ans. Il note aussi que l’« augmentation massive » de ces actes a un lien avec les « faux investissements en crypto-monnaies ». Parmi les 770 millions de dollars arnaqués, près de 285 millions proviennent de fraudes ayant comme motifs les investissements.

L’arnaque à la romance demeure l’une des stratégies les plus utilisées

Le rapport pointe du doigt également les arnaques à l’amour. En effet, ce genre d’escroqueries dépasse tous les records ces dernières années. Cela débute généralement avec une demande d’amitié anodine. Puis l’arnaqueur communique avec des termes romantiques. Cela se poursuit sans exception par une demande d’argent.

Les escrocs agissent aussi à travers les achats en ligne. Bon nombre des cas se traduisent par un défaut de livraison des marchandises. Ces derniers concernent des achats suite à une annonce sur les réseaux sociaux. En effet, la vente en ligne exige généralement des prépaiements.

Le rapport mentionne uniquement Facebook et Instagram. Plus d’un tiers des victimes d’escroqueries d’argent à cause de tromperie romantique se trouvaient sur ces 2 réseaux sociaux. Selon FTC, Facebook et Instagram constituent les plateformes les plus souvent citées. En effet, les rapports d’absence de livraison désignent également ces plateformes 9 fois sur 10.

Dans un communiqué, un porte-parole de Meta déclarait la mise en place de moyens conséquents, afin de lutter contre ce type de fraude et d’abus. L’entité mène des actions importantes au point de dépasser le stade de la suspension ou de la suppression des comptes, des pages et des annonces. L’entreprise intente des actions sérieuses en justice contre les responsables. Par ailleurs, la société encourage aussi le public à signaler les comportements inappropriés.

La FTC recommande vivement aux utilisateurs le refus des publicités ciblées. En effet, les escrocs peuvent se servir facilement des informations fournies par les annonceurs sur les plateformes de réseaux sociaux. Ils ciblent leur proie avec de fausses publicités basées sur des informations personnelles, comme les achats déjà effectués, leurs centres d’intérêt ou leur âge. L’agence recommande aussi de verrouiller les paramètres de confidentialité et de se méfier des messages avec demande d’argent.

 

Les escrocs usent de diverses stratégies pour arnaquer les usagers des médias sociaux. Cela se déroule à travers des faux jeux et investissements. Différents fraudes découlent même des annonces romantiques. 2021 connaît la plus grande perte avec un chiffre s’élevant à au moins 770 millions de dollars (plus de 690 millions d’euros).

 

Laissez un avis post

Laisser un commentaire