« Article précédent : Article suivant : »

La PSPgo, très peu pour moi

Par 9 oct, 2009

Sony a sorti il y a quelques jours de ça la nouvelle version de sa console portable. La PSPgo connait plusieurs changements (je n’ai pas dit « améliorations »…) par rapport aux versions précédentes de la PSP. Le changement le plus notable se situe au niveau de la dématérialisation des UMD, autrement dit, il n’est plus possible de lire ses jeux PSP sur la PSPgo car il faudra désormais les télécharger au préalable… Ce problème est au cœur de plusieurs polémiques actuelles. Revoyons un peu tout ça…

grey La PSPgo, très peu pour moi

Les nouveautés

La première nouveauté la plus notable est l’absence de lecteur UMD qui requiert le téléchargement des jeux auxquels on souhaite jouer. Je reviens sur ce point après.

La deuxième nouveauté de la PSPgo par rapport à ses consoeurs (la PSP-1000, la PSP-2000 et la PSP-3000) se situe au niveau de son design. L’écran coulisse vers le haut à la manière d’un téléphone portable. La PSP devient également plus petite, perdant au passage quelques pouces de diagonale de son superbe écran, passant de 4,3 pouces à 3,8 (10,92 cm à 9,65 cm). Toutefois, ce rétrécissement se fait sans perdre en résolution qui reste en 480×272.

Les touches de jeu ont également été revues : celles-ci sont plus petites et maintenant situées sous l’écran. Certains pensent que les touches sont maintenant trop petites pour des mains d’adulte.

Au niveau de la connectique, rien ne change par rapport à la PSP-3000 qui disposait déjà de la sortie vidéo, du microphone intégré, de l’USB et du Wi-Fi si ce n’est que la PSPgo supporte désormais le Bluetooth 2.0. Le format de carte mémoire change également : du Memory Stick Duo, on passe au Memory Stick Micro (M2). Mais celles-ci se sont apparemment au même prix.

Un autre inconvénient se situe au niveau de la batterie qui est désormais fixe. Cela a probablement pour but d’empêcher toute intrusion de bidouille par ce biais (je rappelle que les PSP-1000 et 2000 étaient crackables très facilement via ce biais grâce à des batteries modifiées, les « Pandora »).

La polémique PSPgo

Plus petite, plus légère mais aux performances identiques, la PSPgo aurait pu être une machine portable très appréciée de tous. Cependant, Sony a fait le choix de dématérialiser les jeux de sa console de poche.

Il est désormais nécessaire de les acheter en ligne pour les télécharger ensuite sur la mémoire Flash de la console. La présence de mémoire Flash est une nouveauté de la PSPgo. La capacité de stockage de cette mémoire est de 16 Go. Pour donner une idée, en sachant qu’un gros fichier image de jeu PSP fait en moyenne environ 1 Go, on pourrait embarquer jusqu’à 16 jeux. Et vu qu’il est impossible de lire ses anciens jeux PSP sur la PSPgo, Sony propose aux acheteurs de la PSPGO de télécharger gratuitement 3 des jeux que celui-ci possède parmi une liste restreinte de titres…

Ceci dit, le chargement des jeux sera plus rapide via la mémoire Flash que via UMD. L’ironie, c’est que les joueurs qui utilisent déjà des jeux piratés bénéficiaient déjà de cette rapidité étant donné que ceux-ci stockaient les fichiers images de leurs jeux (généralement sous forme de fichier ISO) directement sur la Memory Stick Duo de la PSP. En parlant de piratage, je ne me suis pas renseigné sur l’affaire, mais il n’est pas dit que la PSPgo soit facilement piratable, quand je vois les manips que demande le crackage d’une PSP-3000…

Enfin, les derniers mécontents de la dématérialisation des jeux vidéo sont les revendeurs. En effet, ceux-ci, s’ils vendent des PSPgo ne reverront plus leurs chers petits clients en magasin étant donné qu’ils n’auront plus besoin d’acheter « physiquement » leurs jeux. Il y aurait donc un véritable boycott de cette machine chez les revendeurs spécialisés. Ce qui expliquerait que la PSPgo ne soit pas présenté sur certains étalages : ne pas confondre avec une éventuelle grosse vente depuis sa sortie ! Car apparemment, la PSPgo ne se vend pas plus que ça : au Royaume-Uni, certaines enseignes proposaient déjà des remises 5 jours après sa sortie. Certains détracteurs ironisent la situation en comparant le lancement de la PSPgo avec celui de la défunte console portable de Nokia, la NGage comme l’illustre ci-dessous ce dessin de La Tong.

grey La PSPgo, très peu pour moi

Conclusion

En conclusion, si la PSPgo présente « quelques » avantages (pas beaucoup) par rapport aux précédentes versions, elle a surtout beaucoup d’inconvénients : la jouabilité sur des touches plus petites, la dématérialisation des jeux et son prix excessif (249 euros au lieu de 169 pour la précédente). N’oublions pas que ce qui fait les qualités de la PSPgo (qualité graphique, des jeux, capacités multimédia) est hérité des précédentes PSP qui coûtent actuellement moins cher et sont plus « souples » d’utilisation.

La PSPgo s’inscrit dans un nouveau mouvement de dématérialisation des jeux qui présente plusieurs avantages pour l’éditeur (prix de la chaine de distribution amoindrie, contact direct avec l’acheteur) et pour les joueurs (prix des jeux de 2 euros à 10 euros, disponibilité immédiate). Enfin, si vous vous souvenez de mon article sur OnLive, vous verrez de quoi je parle… A bon entendeur !

 

Vous devriez nous suivre sur Twitter ici et rejoindre notre groupe sur Facebook ici.

Mots-clefs : Catégories : high-tech, matériel
4 commentaires

Moi je kiffe ma nintendo DS.

Baptiste (le 9 octobre 2009)  - #1

Très peu pour moi cette nouvelle PSP

M-L (le 13 octobre 2009)  - #2

Autant la premier psp était belle, classe autant celle la est moche mais alors vraiment moche pire, quand l’écran est sortie, ça ressemble vraiment plus à rien. Pour moi elle n’a que des défauts cette dernière psp !

url (le 15 octobre 2009)  - #3

Le design est tellement surprenant que tout le monde pensait que c’était un fake…

Espérons que SONY ne force pas tout le monde à l’acheter via une mise à jour firmware. J’ai une PSP SLIM en custom firmware et j’en suis très content. Je ne suis pas près d’en changer !

Quelques hacks ont déjà démontré que des homebrews fonctionnaient dessus, mais (comme tu le rappelle) la PSP 3000 résiste pas mal, pourquoi celle-là résisterait moins ?

Mr Xhark (le 18 octobre 2009)  - #4

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.