« Article précédent : Article suivant : »

Contrôler son identité numérique sur Internet avec Google

Par 22 avr, 2009

Il est assez courant que l’on cherche sur Google des infos sur une personne en particulier, que ce soit soi-même ou quelqu’un d’autre. Mais il est généralement assez navrant de constater que ces résultats ne retournent généralement pas de résultat pertinent… soit parce que parmi les nombreux résultats retournés, on ne sait pas lesquelles concernent réellement la personne recherchée, soit par le nombre trop élevé d’homonymes retournés.

grey Contrôler son identité numérique sur Internet avec Google

Google Me, un excellent point de départ pour votre identité numérique

Google voudrait remédier à ce problème en proposant le services Google Me. Il s’agit en réalité de créer son profil public spécial Google. Certains d’entre vous connaissent peut-être Ziki, LinkedIn ou MonCV qui permettent d’héberger un profil public à destination du « grand public » (que ce soit un employeur, un proche ou un parfait étranger).

Depuis quelques années, via les blogs ou les réseaux sociaux, les gens ont pris l’habitude de dévoiler à la Terre entière des pans entiers de leur vie, privée ou pas, en soumettant photos et vidéos sur des services accessibles à tous : Youtube, Skyblog, Facebook, Flickr, etc. Cependant, saviez-vous que ces petites informations laissées ici et là en révèlent parfois davantage sur vous que vous ne le souhaiteriez ? Et pire encore, toutes ces informations laissent généralement UNE TRACE DEFINITIVE !

Et oui, je vous apprends rien j’espère en disant que votre profil sur Internet vous survivra probablement.

Certifier les informations nous concernant

Du coup, dans ce grand mic-mac d’info laissées ici et là, lesquelles seront pertinentes pour un employeur soucieux de se renseigner sur vous ? La réponse pourrait être : des informations que vous avez certifiées. En effet, Google, le « point d’entrée » du Web mettra en avant votre profil public à quiconque tapera votre nom dans son moteur de recherche. Il n’y aura plus à éplucher parmi les dizaines de résultat entre les copainsdavant.com, ziki.com, friendfeed.com, live.com, etc… quand il n’y aura pas certaines « choses » qui auraient du rester privées que vous ne souhaitez pas mettre en avant au premier venu…

C’est une bonne manière d’aiguiller le visiteur pressé vers l’essentiel et vos points forts.

Petit coup de gueule en italique qui n’a pas trop de rapport : pourquoi est-ce que Facebook ne nous demande pas notre avis lorsque quelqu’un tague notre nom sur une photo qui n’est pas à notre avantage ? Ce serait tellement plus « sécurisant » si on pouvait confirmer que l’on souhaite apposer notre nom sur une photo donnée, il me semble, non ? Fin du petit coup de gueule…

Votre profil public pourra contenir votre photo, votre expérience professionnelle, votre formation scolaire, votre mini-biographie, votre localisation géographique ainsi que diverses infos que vous aurez choisi de rendre publiques. Vous pouvez définir des droits d’accès assez fins à la plupart de vos informations « sensibles » :  numéro de téléphone, adresse postale, adresse mail… Et vous pourrez lier votre profil Google à d’autres profils : Facebook, Myspace, LinkedIn. De cette manière, votre profil Google constituera un excellent point de départ pour qui cherchera à vous contacter.

Enfin, pour moi cela soulève surtout la question de savoir si tout ce qui est partagé en ligne ad vitam eternam doit l’être ou pas. Qui peut assumer à 100% que toutes les informations le concernant, qui sont en ligne le soient pour toujours, pour le meilleur et pour le pire ?

Pour créer son profil sur Google : http://www.google.fr/profiles

Source : blog officiel de Google

 

Vous devriez nous suivre sur Twitter ici et rejoindre notre groupe sur Facebook ici.

Mots-clefs : Catégories : news
Trackbacks & Pingbacks
6 commentaires

C’est super, comme ça au cas où on n’est pas sûr que Google en sait déjà beaucoup (trop) sur nous, on peut leur donner un petit coup de main :-/

renaud (le 22 avril 2009)  - #1

Euh oui, mais dans mon cas, il était devenu trop tard, ça fait longtemps que Google sait qui je suis et à qui j’envoie des mails… :(

Soso (le 22 avril 2009)  - #2

Ton article est très intéressant Soso et cela doit nous faire réfléchir…

Les grosses sociétés du web se sont données beaucoup de mal pour recueillir un maximum d’informatio sur nous, utilisateurs du web. L’e-commerce en a beaucoup bénéficié pour déterminer la consommation et les réflexes d’achats sur le web, surtout que nous sommes de moins en moins retissant à acheter sur le net. Les choses auraient pu s’arrêter là… mais cela ne semble pas être suffisant pour les poids lourds du web que sont Google, Facebook, Yahoo, Amazone, Apple, Microsoft & co, ils veulent aller encore plus loin. Il faut chercher à détenir un maximum d’informations sur la vie personnelles des gens grâce à web. Facebook, Twitter en sont de bon exemples, la plus part sont gratuits, mais cela doit leur rapporter pas mal d’argent, car les infrastructures informatique mise en place et le coût de leurs maintenances doivent être très importants.

Mais le pire dans cette histoire, c’est aussi nous finalement, nous donnons nous même nos informations et sans y être obligé. Il est devenu normal pour beaucoup de monde de publier des photos d’y marquer son nom et celui de ses ami(e)s, de nos voyages, dire ce que l’on est entrain de faire au quotidien dans un esprit bon enfant, mais au final nous fournissons sur ces sites une partie de notre propre vie gratuitement et publiquement, ce qui aurait été inconcevable il y a encore quelques années. Je me reconnais moi même dans cette description et je me pose finalement la question: « Pourquoi fournir des informations aussi personnelles? » Les personnes qui me connaissent, savent déjà qui je suis au quotidien, pas besoin de le faire savoir au monde entier. On finit donc par réduit les droits d’accès aux informations personnelles à notre famille ou aux gens que l’on connait vraiment bien et on ce dit que l’on se protège mieux ainsi. Mais il faut être réaliste, que nous limitions ou non la visibilité de nos informations personnelles ou de notre vie à d’autres utilisateurs du web, au final se sont les sociétés propriétaires des sites où nous nous sommes inscrits qui sont les gagnant et qui en profitent vraiment, nous ne devrions pas fournir nos informations personnelles et nos tranches de vies à des sociétés qui monnayaient ces informations et en tir de l’argent en nous faisant croire que c’est pour nous simplifier la vie.

Soyons réaliste, tous ces services internet ne sont pas anodin; détenir de l’information sur autrui, c’est détenir un grand pouvoir. « big brother is watching you » et là on ne parle pas de demain, c’est déjà une réalité aujourd’hui.

La guerre de l’information sur internet à commencer dès les premiers moteurs de recherche, c’est ce qui a d’ailleurs booster le web. Au début chercher et trouver aussi facilement certaines choses, sujets, informations et les rendres aussi accessible étaient une très bonne chose, mais pourquoi vouloir maintenant s’introduire dans nos vies?

Le champion incontesté à l’heure actuelle dans ce domaine est Google, Dieu seul sait ce que ce dernier et ces confrères nous réservent dans l’avenir. Le savoir devrait permettre à l’être humain d’évoluer dans le bon sens et le rendre meilleur, non pas à le surveiller, gagner de l’argent pour finalement mieux le contrôler, et le manipuler… le pire c’est que nous jouons un peu tous le jeux alors que cela finira par jouer contre nous.

Pour conclure la pensée du jour « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal , mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d’intervenir. » Albert Einstein

M-L (le 23 avril 2009)  - #3

Merci pour ton commentaire M-L, ton avis sur le sujet ne m’était pas inconnu en effet. J’en ai conscience et je veille aujourd’hui à poster avec parcimonie des informations me concernant sur Internet.
Cela dit, Facebook pour ne citer que lui, m’a grandement aidé à garder contact avec certains amis que je ne peux pas rencontrer dans la vie réelle pour le moment…

Soso (le 23 avril 2009)  - #4

Rassure toi Soso, mon commentaire ne te visait nullement… c’était plus une réflexion globale sur la protection de la vie privée en générale et surtout en direction de nos cher(e)s lecteur(ice)s ;o)

A+

M-L (le 23 avril 2009)  - #5

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.